• Acoustique du Grec (encaustique à la chaux)

    хорошо !* Je ne comprends pas encore très bien le Grec, il est donc encore temps de dire ce que j’entends.

    Le Grec est une langue douce comme celle du chat (« miaou » ou si vous préférez « milao »), aux vibrations réjouies (« zoiiiii »).

    Avec des percussions qui frissonnent comme les cymbales (Qui ça ? Kiss ass! Ki sas !), ou de manière plus feutrée et glissante comme un serpent à sonnettes: « a kiss is a kiss as kisses », ou  encore comme les maracas des cigales «tzitziki tzitziki» par temps sec, «tzatziki tzatziki» entre midi et deux.

    Avec des percussions qui claquent comme des portes, packs à claques quand les papous pas à poux sont pas papas.

    Il y a du vent qui s’engouffre entre les jambes du « χ » (prononcez « ch » comme le « ch » allemand dans « ich liebe dich ») : psssiii chiiii….

    Il y a des tambours sourds, du djembé, d’autres résonnant comme un vibraphone, un balafon antillais : « downg, dwong » (on s’accorde) et « ga, ga, gamo ouné, gam ouné, guénika gamouné énandi ! ».

     

      Iannis Xénakis : Nuits

     

      * Ca c'est du Russe (halacho !) : bon !

     

    « Le bouzouki, l'accordéon et Pavlov...Marie Chouinard : Orphée et Eurydice (orgie dionysiaque) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Lundi 11 Mai 2009 à 22:45
    LIZAgrece
    Ce morceau mêlant poésie et musique fait penser à la structure du théâtre antique : voix, musique, coeur ..
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Mardi 12 Mai 2009 à 07:21
    Dornac
    Ha merci.
    J'avoue que j'étais un peu angoissée par les réactions possibles face aux dernières phrases... plus légères... On ne sait jamais comment cela peut-être un interprété.
    Mais pour l'amour du Grec, σώμα και την ψυχή ... il fallait en parler !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :