• Le Zeïbekiko des crises * Ζεϊμπέκικο των κρίσεων

    Le Zeïbekiko des crises * Ζεϊμπέκικο των κρίσεων

    Danse désespérée, le zeïbekiko est lié au rébètiko.

    Et c'est la danse de l'aigle...

    Le zeïbekiko le plus populaire est le Zeïbekiko tis evdokias, Το ζεϊμπέκικο της Ευδοκίας (musique de Manos Loïzos) composé pour le film Evdokia d'Alexis Damianos (1971) :

     


    Video : Panos Vasilopoulos

     

    Quelques explications...

     


    Video : Sakis IX
     

    La vidéo nous dit que cette danse ancienne provient de danseurs venus de Thrace et qui ont émigré en Asie mineure. Ce sont ensuite les réfugiés grecs d'Asie mineure qui ont rapporté cette tradition lors de leur expulsion vers la Grèce en 1922. Cette danse ne peut pas être exécutée froidement ni comme une démonstration creuse : « c'est l'expression physique de la défaite, le désespoir de la vie, le rêve inassouvi, la complainte des âmes qui se sont adaptées aux règles des autres ». Dans cette danse, chacun exprime sa souffrance en fonction de sa personnalité. C'est donc une danse très personnelle qui est exécutée, elle est improvisée en fonction du moment. Le zeïbekiko n'est pas adressé aux autres. C'est la danse du mangas (marginal) solitaire en introspection.

     

    Dans le film Quartier le rêve d'Alekos Alexandrakis (Συνοικία το όνειρο) en  1961, un autre zeïbekiko, féminin cette fois, est interprété comme une consolation sur la chanson de Tassos Livaditis Il pleut sur le quartier pauvre (Βρέχει στη Φτωχογειτονιά), la musique est de Mikis Thedorakis et elle est interprétée par Grigoris Bithikiotis (avec l'actrice Aliki Georgouli et Alekos Alexandrakis):

     


    Video : JasonSeaman1
     

    À l'origine, le zeïbekiko n'était dansé que par les hommes.

     

    Un autre film ici montre le désespoir dans un "zeïbekiko de la mort" et la scène est mélodramatique :

     


    Video : Apostolos Samaras

    Nus dans la rue d'après une pièce de Iakovos Kambanellis, est un film de Yannis Dalianidis (1969). Avec la musique de Stavros Xarchakos. Les acteurs sont Nikos Kourkoulos, Zoé Laskari, Vangelis Seilinos, Andreas Barkoulis, Chronis Exarchakos.
    Γυμνοί στο δρόμο του
    Γιάννη Δαλιανίδη (βασισμένη σε θεατρικό έργο του Ιάκωβου Καμπανέλλη, 1969) 
    Μουσική: Σταύρος Ξαρχάκος, Πρωταγωνιστούν: Νίκος Κούρκουλος, Ζωή Λάσκαρη, Βαγγέλης Σειληνός, Ανδρέας Μπάρκουλης, Χρόνης Εξαρχάκος.

     

    Dionysis Savvopoulos chante le zeïbekiko du dimanche - Ζεϊμπέκικο της Κυριακής (paroles et musique de Thanassis Papaconstantinou) :

     


    Video : Christos Stefanakis

    Διονύσης Σαβόπουλος,Θανάσης Παπακωνσταντίνου
    "Ο ΣΑΜΑΝΟΣ" 2008

     

    Dionysis Savvopoulos avait également composé un zeïbekiko (1972) sous la dictature :

     


    Video : viborgful's channel

     

    Sous la dictature... les paroles ont donc leur importance :

     

    Ζεϊμπέκικο 

    Μ' αεροπλάνα και βαπόρια
    και με τους φίλους τους παλιούς
    τριγυρνάμε στα σκοτάδια
    κι όμως εσύ δε μας ακούς

    Δε μας ακούς που τραγουδάμε
    με φωνές ηλεκτρικές
    μες στις υπόγειες στοές
    ώσπου οι τροχιές μας συναντάνε
    τις βασικές σου τις αρχές

    Ο πατέρας μου, ο Μπάτης
    ήρθε απ' τη Σμύρνη το '22
    κι έζησε πενήντα χρόνια
    σ' ένα κατώι μυστικό

    Σ' αυτόν τον κοσμο όσοι αγαπούνε
    τρώνε βρώμικο ψωμί
    έλεγε ο Μπάτης μια Κυριακή
    κι οι πόθοι τούς ακολουθούνε
    υπόγεια διαδρομή

    Χτες το βράδυ είδα ένα φίλο
    σαν ξωτικό να τριγυρνά
    πάνω στη μοτοσικλέτα
    και πίσω τρέχανε σκυλιά

    Σήκω ψυχή μου δώσε ρεύμα
    βάλε στα ρούχα σου φωτιά
    βάλε στα όργανα φωτιά
    να τιναχτεί σαν μαύρο πνεύμα
    η τρομερή μας η λαλιά.

           

    Zeïbekiko

    Avec des avions et des bateaux à vapeur
    et avec de vieux amis
    nous voguons dans l'obscurité
    et pourtant tu ne nous entends pas

    Tu ne nous entends pas chanter
    avec des voix électriques
    à travers les tunnels
    jusqu'à ce que nos trajectoires rencontrent
    tes principes fondamentaux

    Mon père, Batis
    venait de Smyrne en '22
    et a vécu cinquante ans
    dans une cave secrète

    Ceux qui aiment dans ce monde
    mangent du pain rassi
    disait Batis un dimanche
    et leurs passions les suivent
    dans un cours souterrain

    La nuit dernière, j'ai vu un ami
    vadrouillant comme un elfe
    sur une moto
    et les chiens couraient derrière

    Lève-toi mon âme, allume-toi
    mets du feu dans tes vêtements
    mets l'incendie dans les tripes
    pour que bondisse comme un esprit noir
    notre mugissement.

         
        Traduction personnelle (autres propositions
    bienvenues, voir commentaires).

     

    Sotiria Bellou, un monument du rébétiko est sa première interprète :

     


    Video : Naja 

     

    On voit répéter ici Dionysis Savvopoulos et Sotiria Bellou :

     


    Video : EΛΛΗΝΙΚΑ ΒΙΝΤΕΟΚΛΙΠ NnikoS channels

     Dans cet article vous trouverez une autre version, avec Lena Platonos

    Dimitris Mitropanos interprète "Roza" et danse  au milieu des fleurs que lui a lancé la foule :

     

     
    Video : hriKoo
    Musique : Thanos Mikroutsikos

     

    Enfin, un zeïbekiko électrique par Vassilis Papaconstantinou (interprétation, paroles et musique), Ζεϊμπέκικο της φυλακής c'est-à-dire Le Zeïbekiko de la prison :

     


    Video : greekbox

     

    Vous pouvez aussi voir le peintre Yannis Tsarouchis qui nous offre ici ses zeïbekika :

     


    Video : m29

     

     Photo en tête d'article : Mykonos, zeïbekiko (kali-thea.com)

    Liens / Links

     

     Tous aux Balkans rappelle notamment que le mot vient du turc.

     

     Sur ce blog
    d'autres vidéos de danseurs de zeïbekiko

    *Le rébètiko sur ce blog :

    Nikos Gatsos : Καίγομαι* Je brûle (rébétiko)

    Tsitsanis : Ingrate * Αχάριστη (rébètiko)

    Vassilis Tsitsanis, la musique écrit l'Histoire * Βασίλης Τσιτσάνης, μουσική γράφει...Ιστορία

    Tsitsanis dans la jungle * Ο Τσιτσάνης στη ζούγκλα

    Vassilis Tsitsanis a 100 ans * Βασίλης Τσιτσάνης

    Vamvakaris: Tous les rébètes du monde* Όλοι οι ρεμπέτες του ντουνιά

    Markos Vamvakaris : Les yeux noirs * Μαύρα μάτια, μαύρα φρύδια

    Yannis Papaïoannou : Cinq Grecs dans l'Hadès * Πέντε Έλληνες στον Άδη

    Savina Yannatou, Yota Negka et Mehtap Demir : concert à Paris (Roza Eskenazy)

    Yorti (fête en grec)- (Roza Eskenazy)

    Eleftheria Arvanitaki : Ma pomme, ma mandarine

    Livaditis & Theodorakis : Il pleut sur le quartier pauvre

    Le bouzouki, l'accordéon et Pavlov..

    Ce jour-ci est le treizième du mois

    Interlude pour l'année nouvelle

    *Rébètiko modernisé-en-laïka-et-plus-ou-moins-entechno-mais-pas-exactement :

    Imam Baildi au Divan du monde à Paris le jeudi 2 juillet

    Dimitris Mitropanos

    Yannis Dounias est Tarzan * Γιάννης Ντουνιάς : Ο Ταρζάν

    « Patmos : vues de Skala * Η Πάτμος, ΣκάλαSocratis Sinopoulos : danses grecques et musique classique »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Alain Burckhardsmeye
    Samedi 9 Janvier 2016 à 22:26

    Dornac, vous êtes irremplaçable et un puits de bonheur pour mon coeur: Αχ Ελλαδα σ'αγαπω !

    J'avais écrit un long message que j'ai perdu en faisant un copier collé de "Αχ Ελλαδα σ' αγαπω".

    Ce que je trouve ici est merveilleux, l'âme grecque présente me transporte et rien d'autre ne peut m'apporter autant de félicité.

    Les voix et les rythmes des musiques bercent mon coeur. Elles sont belles ces chanteuses, ils sont beaux ces chanteurs, ils sont vrais ces acteurs et danseurs.

    Ils sont mon Humanité depuis plus de 20 ans grâce aux satellite 39° ERT INT d'hier et à Internet désormais.

    Merci à vous de faire vivre avec autant d'intensité l'âme du Peuple Grec dans ses souffrances comme dans ses bonheurs.

     

     

    2
    Dimanche 10 Janvier 2016 à 10:04

    Merci beaucoup.

    Les gens qui ne connaissent pas les Grecs ni la Grèce pensent souvent que j'exagère voire que  j'affabule en parlant d'eux. Ce genre de message montre que non, ceux qui connaissent savent !

    Il manque donc à ce blog d'arriver à ouvrir les yeux des autres. Mais le mieux serait évidemment qu'ils partent en Grèce, un petit blog ne peut que créer l'envie d'y aller, l'envie de rencontrer les Grecs et de découvrir leur culture.

    3
    Dimanche 10 Janvier 2016 à 10:04

    Superbe! Merci, je me suis régalée et j'ai appris beaucoup de choses que j'ignorais...

      • Dimanche 10 Janvier 2016 à 11:10

        Merci pour votre message. Concernant le zeïbekiko, ce n'est bien sûr pas exhaustif.

    4
    Vendredi 15 Janvier 2016 à 18:49

    Bravo pour ton article ! Cf aussi ce que Lacarrière écrit du zeïmbekiko dans l'Eté Grec

    5
    Samedi 16 Janvier 2016 à 10:01

    Merci.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :