• Les réfugiés syriens distribuent de la nourriture aux Grecs sans ressource

    Les réfugiés syriens distribuent de la nourriture aux grecs sans ressource

    La solidarité réciproque entre Grecs et réfugiés syriens s'organise...

     

    Une vidéo en anglais montre des images de réfugiés impliqués dans le bénévolat pour aider les Grecs en détresse (reportage d'Al Jazeera in english du 9 janvier 2017, diffusé par Omnia TV).

     

     Video : Omnia TV

     

    « Où trouver une femme qui te ressemble ? (Dalgas- Rébétiko)Loukianos Kilaidonis * O Λουκιανός Κηλαηδόνης »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    lizagrece
    Lundi 6 Février à 08:40
    Franchement je me suis beaucoup impliquée dans le problème des réfugiés et je n'ai vu que des Grecs leur venir en aide. Ils sont tellement démunis que je me demande comment ils pourraient faire . Le reportage précise qu'ils partagent - le peu de nourriture qu'ils ont avec des Pakistanais - et la première dame interrogée a un fort accent roumain. Pas sérieux le titre de cette video.
      • Lundi 6 Février à 14:35

        D'une part, ce n'est pas parce qu'ils ont des besoins qu'ils ne participent pas à l'aide humanitaire. Ensuite, si cette femme est roumaine, cela signifie-t-il qu'il n'y aurait pas de Grecs dans le besoin ? D'autre part, tu laisses entendre (je sais que tu ne le penses pas), qu'une roumaine qui vit en Grèce (probablement depuis longtemps puisqu'elle parle grec) n'est pas grecque. Je crois que c'est le droit du sol qui compte en Grèce. En plus, ce n'est pas la seule maladresse de ce reportage puisqu'ils parlent d'"astegoi" (sans toit) lors d'une visite dans un appartement : on voit qu'ils ont un logis ! Et alors ?
        Aussi, notre réfugié syrien de la vidéo est peut-être un étudiant... il a peut-être un toit, Adel.
        Même si cette vidéo montre une anecdote, un phénomène qui n'est pas majoritaire, la "propagande" des associations pour aider les réfugiés (comme le disent les vidéos néo-fascistes qui ont repris ce documentaire) n'est pas antipathique : dire que certains réfugiés participent à l'aide des Grecs qui n'ont rien n'a rien de scandaleux, il me semble !

    2
    lizagrece
    Mercredi 8 Février à 12:00

    Cela induit que les Grecs sont encore plus pauvres que les réfugiés.

    Je ne dis pas qu'il n'y a pas de pauvreté en Grèce, mais il ya malheureusent une différence entre pauvreté et misère. Les réfugiés sont dans la 2e catégorie, en arrivant dans le plus grand dénument avec souvent peu ou pas de bagages. De plus ils n'ont aucun droooit donc aucune aide contrairement aux Grecs qui peuvent parfois en avoir une. 

    Or, on ne peut, tant que l'on n'a pas été dans un camp, imaginer ce que ces gens ont vécu et vivent.

    Certains réfugiés sont effectivement logés dans des appartements mis à diposition à des associations par des propriétaires Grecs, Il n'y a pas vraiment de réfugiés Syriens étudiants. Ils n'ont pas de titres de séjour car la plupart ne demandent pas le droit d'asile ici et ceux arrivés après mars 2016 sont dans l'illégalité donc ne peuvent rien faire.

    Quant à la nationalité, en Grèce il n'y a absolument pas le droit du sol mais celui du sang. Tsipras a fait passé une loi pour assouplir ce fait mais les décrets d'application ne seraient tou jours pas signés. 

    Si je faisais remarquer que cette dame était étrangère c'est simplement parce que cela contredit le titre de l'article.

    Tout ceci pour dire que je ne supporte pas cette image misérabiliste de la Grèce que l'on continue de véhiculer et qui est totalement contre-productive. 

     

     

      • Jeudi 9 Février à 12:21

        D'accord le reportage est maladroit, ils auraient dû truquer un peu pour qu'on y croit !

        J'entends les Parisiens hilares qui me diront "tu vois, tu exagères ! Tu mens un peu, tout va bien en Grèce" D'ailleurs ils pensent vraiment que tout va bien en Grèce parce qu'on n'en entend plus parler ! Selon eux, les choses ont été réglées grâce à la politique d'austérité ! La vérité ce n'est pas "tout va bien"... si ? tout va bien ?
        En plus, les Grecs m'en parlent de cette misère en Grèce (pas seulement de pauvreté), pas pour se faire plaindre, pour dire quelle est leur situation.  Je pourrais continuer ce blog comme si tout allait bien, endormir les Parisiens avec de belles images, de belles musiques en faisant comme si tout cela n'était pas menacé ! Pour moi c'est contre-productif de ne rien dire.

        Pour finir, Il y a des réfugiés qui ont de quoi vivre, tous les Syriens ne sont pas pauvres, j'en ai rencontrés !

         

    3
    lizagrece
    Lundi 20 Février à 16:38

    Les Syriens pas pauvres ne sont pas dans les camps. 

      • Lundi 20 Février à 21:33

        Forcément. Ils y viennent seulement pour aider leurs compatriotes et, d'après Al Jezeera, les Grecs (qui ne sont pas dans les camps puisqu'ils ne sont pas réfugiés, bien sûr).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :