• Meteora de Spiros Stathoulopoulos, 2012

    meteora-1.jpg

     

    Le deuxième film de Spiros Stathoulopoulos, Meteora (2012) est une histoire d'amour poétique et drôle entre une nonne et un moine des Météores en Grèce.

    Le film est sorti en DVD et je l'ai découvert à cette occasion.
    En mêlant l'animation et la réalité, le film devient un conte, comme lu dans les pages d'un manuscrit enluminé.
    Les dessins de l'animation imitent le style des icônes byzantines. Ils s'intercalent avec le jeu des comédiens lorsque les personnages rêvent, lorsque le destin parle.

     

    meteora 7   meteora-4.jpg
         
    meteora b

     

    Ourania et Theodoros vivent en réclusion monastique, séparés mais ils se rencontrent, ils échangent d'abord des colliers. Ils ne semblent pas encore conscients de la passion qui va les prendre, c'est un peu Daphnis et Chloé se découvrant naïvement. On retrouve d'ailleurs le décor champêtre, avec la vie quotidienne des paysans, très réaliste -on voit même le sacrifice d'un animal qui doit être mangé-, on joue de la flûte (comme Daphnis), l'atmosphère s'emplit de charme dans ce vert univers idyllique.

     

    meteora-2.jpg

    Mais Ourania, la nonne bulgare, fait un rêve : la vierge colombe est menacée par le purgatoire.
    La passion monte chez la femme, elle veut éprouver la flamme et se brûle.
    Très vite l'amour profane supplante l'amour sacré. Théodoros la suit, il utilise même une icône comme miroir des rayons lumineux afin de communiquer avec elle de part et d'autre de leur monastère respectif.

    meteora-3.1.jpg   meteora-3.2.jpg
         
    Les amants communiquent ainsi avec des signaux lumineux réfléchis par les miroirs. Les petites lumières pénètrent les cellules en tremblant et viennent virevolter sur les murs avant de réveiller l'aimé.

    Émergent aussi la mythologie, les labyrinthes, et le sentiment de culpabilité qui assomment comme le bruit assourdissant des cloches frappant comme un couperet le cerveau des amants.
    La naissance de l'amour délivre le questionnement des règles religieuses et du sens du Christ.

     

    Le film intégral :

     

    Video : Meno Mano

     

    Les bandes-annonces :

     

    Video : Bandes Annonce Cinéma

     

    Video : METEORA zwiastun pl

     

    Interprètes :

    Theo Alexander : Le moine Theodoros

    Tamila Koulieva-Karantinaki : la nonne Ourania

    Giorgos Karakantas (Flutiste)

    DVD Coproduction office, Agnès B.

    Le film dure 82 minutes. Il a été présenté à la 62e biennale de Berlin.

     

    Liens / Links

    Meteora sur imdb Critique des Inrocks Critique du Monde
    Video sur youtube : Bande Annonce Cinéma       

    « Ikaria : la crique des SeychellesAphrodite's child »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :