• Nikos Gatsos : Ne ris pas ne geins pas * Καὶ μὴ γελᾶς καὶ μὴν κλαῖς

    Theorakis-MORES--1988.jpg

     

    Ne ris pas ne geins pas et ne te réjouis pas
    N'étreins pas en vain tes chaussures comme si tu plantais des platanes
    Ne deviens pas FATALITÉ
    Car l'aigle royal n'est ni tiroir enclos
    Ni larme de prunier ni sourire de nénuphar
    Ni gilet de colombe ni mandoline de sultan
    Ni vêture de soie pour l'encolure de la baleine
    L'aigle royal est dent marine
    déchiquetant les goélands

    Est taie de charpentier horloge de mendiant
    Enclume en feu parodiant des popesses
    Il est parentèle des Turcs fête des Australiens
    Il est repaire des Hongrois (...)
       Καὶ μὴ γελᾶς καὶ μὴν κλαῖς καὶ μὴ χαίρεσαι
    Μὴ σφίγγεις ἄδικα τὰ παπούτσια σου σὰ νὰ φυτεύεις πλατάνια
    Μὴ γίνεσαι ΠEΠPΩMENON
    Γιατί δὲν εἶναι ὁ σταυραητὸς ἕνα κλεισμένο συρτάρι
    Δὲν εἶναι δάκρυ κορομηλιᾶς οὔτε χαμόγελο νούφαρου
    Οὔτε φανέλα περιστεριοῦ καὶ μαντολίνο Σουλτάνου
    Οὔτε μεταξωτὴ φορεσιὰ γιὰ τὸ κεφάλι τῆς φάλαινας.
    Εἶναι πριόνι θαλασσινὸ
    ποὺ πετσοκόβει τοὺς γλάρους

    Εἶναι προσκέφαλο μαραγκοῦ εἶναι ρολόι ζητιάνου
    Εἶναι φωτιὰ σ᾿ ἕνα γύφτικο ποὺ κοροϊδεύει
    τὶς παπαδιὲς καὶ νανουρίζει τὰ κρίνα

    Εἶναι τῶν Τούρκων συμπεθεριὸ τῶν Αὐστραλῶν πανηγύρι
    Εἶναι λημέρι τῶν Οὔγγρων (...)
                                                                                    
    Traduction de Jacques Lacarrière,
    édition Desmos, 2001.
        Νίκος Γκάτσος, Αμοργός, 1943

    Manos Hadjidakis a mis en musique cet extrait d'Amorgos de Nikos Gatsos, interprété ici par Maria Farantouri:

     

     

    Tableau (en tête d'article) de Theocharis Morès (Θεοχάρης Μορές, Sans titre, 1988)

    Liens / Links

    Nikos Gatsos (1911-1992) : biographie de wikipedia (en français)

    Amorgos In English : nauplion.net

    Nikos Gatsos sur ce blog :  Nikos Gatsos : Καίγομαι* Je brûle (rébétiko)
                                         D'autres poèmes de Nikos Gatsos
    La dimension familière de la poésie insulaire de Nikos Gatsos (Lisa Mamakouka)

    Amorgos en grec

    Autres traductions de Nikos Gatsos :
    Σκοτεινή Μητέρα, Sombre Mère (Oulipia)

     

     

     

    « Malamas, Ioannidis, Alexiou : concert historique de 2006Patachou : Qu'j'avais marié un Grec »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Samedi 18 Février 2012 à 10:24
    oulipia

    Bonjour et merci pour ce poème.

     

    Pour les amateurs de Gatsos, à découvrir ("chez moi" pardon pour l'auto-pub ;)  ), la traduction de Σκοτεινή Μητέρα, Sombre Mère, écrit pour devenir chansons 

    http://oulipia.free.fr/index.php/?q=gatsos

    2
    Dimanche 19 Février 2012 à 10:49
    Dornac

    Merci ! Je vais l'ajouter dans les liens.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :