• Constantin Cavafis : J’ai tant contemplé * Ετσι πολύ ατένισα

    Peintre-et-son-modele-Tsarouchis-1979.JPG

     

    J’ai tant contemplé

     

    J’ai tant contemplé la beauté

    que ma vue en est remplie.

     

    Lignes du corps. Lèvres empourprées. Membres voluptueux.

    Des cheveux pareils à ceux des statues grecques ;

    toujours beaux, même quand ils sont dépeignés,

    et qu’ils retombent à peine, sur la blancheur des fronts.

    Visages de l’amour, comme les voulait

    ma poésie… dans les nuits de ma jeunesse,

    dans mes nuits, secrètement rencontrés…

          

    Ετσι πολύ ατένισα

     

    Την εμορφιά έτσι πολύ ατένισα,

    που πλήρης είναι αυτής η όρασίς μου. 

     

    Γραμμές του σώματος. Κόκκινα χείλη. Μέλη ηδονικά.

    Μαλλιά σαν από αγάλματα ελληνικά παρμένα·

    πάντα έμορφα, κι αχτένιστα σαν είναι,

    και πέφτουν, λίγο, επάνω στ' άσπρα μέτωπα.

    Πρόσωπα της αγάπης, όπως τάθελεν

    η ποίησίς μου... μες στες νύχτες της νεότητός μου,

    μέσα στες νύχτες μου, κρυφά, συναντημένα...

                                                                                                                 
    Traduction de Dominique Grandmont,
    En attendant les barbares et autres poèmes
    , Gallimard.
      Κ.Π. Καβάφης, 1917
      corneliusmacCarthy.jpg Cornelius Mac Carthy

    So long I gazed

     

    So long I gazed on beauty,

    that it completly fills my vision.

     

    Lines of the body. Red lips. Sensuous limbs.

    Hair as if taken from Grecian statues,

    always lovely, even when encombed

    and falling a little over the white temples.

    Faces of love, as my poetry

    fancied them... within the nights of my youth,

    within my own nights, secretly encountered...

         

    Translation by Evangelos Sachperoglou, in C.P. Cavafy, The collected poems, Oxford.

       

     

    Painting at the top of the article/Tableau en tête d'article:
                                               Yannis Tsarouchis, Peintre et son modèle,1979.
     
                                                                 Γιάννης Τσαρούχης.

    Liens / Links :
    Cavafis' website
    Biographie de l'auteur
    Constantin Cavafy (wikipedia)
    English wikipedia
    Cavafiscompupress.com (site en hommage à l'auteur avec de nombreux poèmes en Grec et traduits en Anglais).

    Quelques poèmes de Cavafis sur ce blog   


             

     

    « Constantin Cavafis : À la volupté * ΗδονήNikos Kavvadias : Les chats des cargos »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    3
    Lundi 21 Juin 2010 à 20:37
    lizagrèce

    "En attendant les Barbares " est l'un de mes préférés

    2
    Lundi 21 Juin 2010 à 17:54
    Dornac

    Oui, ce sont les poèmes érotiques de Cavafis que je préfère, même si j'apprécie aussi ses poèmes "historiques" comme En attendant les barbares.

    1
    Lundi 21 Juin 2010 à 00:03
    lizagrèce

    Quelle sensualité !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :