• Constantinos Cavafis : Satrapie * Η Σατραπεία

    Cavafis : Satrapie

    ironiquement...

     

    Η Σατραπεία

     

    τι συμφορά, ενώ είσαι καμωμένος
    για τα ωραία και μεγάλα έργα
    η άδικη αυτή σου η τύχη πάντα
    ενθάρρυνσι κ’ επιτυχία να σε αρνείται·
    να σ’ εμποδίζουν ευτελείς συνήθειες,
    και μικροπρέπειες, κι αδιαφορίες.
    Και τι φρικτή η μέρα που ενδίδεις,
    (η μέρα που αφέθηκες κ’ ενδίδεις),
    και φεύγεις οδοιπόρος για τα Σούσα,
    και πηαίνεις στον μονάρχην Aρταξέρξη
    που ευνοϊκά σε βάζει στην αυλή του,
    και σε προσφέρει σατραπείες και τέτοια.
    Και συ τα δέχεσαι με απελπισία
    αυτά τα πράγματα που δεν τα θέλεις.
    Άλλα ζητεί η ψυχή σου, γι’ άλλα κλαίει·
    τον έπαινο του Δήμου και των Σοφιστών,
    τα δύσκολα και τ’ ανεκτίμητα Εύγε·
    την Aγορά, το Θέατρο, και τους Στεφάνους.
    Aυτά πού θα σ’ τα δώσει ο Aρταξέρξης,
    αυτά πού θα τα βρεις στη σατραπεία·
    και τι ζωή χωρίς αυτά θα κάμεις.

     

    La Satrapie

     

    Quelle infortune, alors que tu es fait
    pour de belles et grandes choses,
    que cet injuste sort doive être le tien toujours,
    et sans cesse te refuser l’encouragement, le succès ;
    d’avoir à rencontrer tant de sordides habitudes,
    de mesquineries et d’indifférences.
    Et quel jour affreux que le jour où tu cèdes
    (le jour où tu t’es laissé aller et où tu cèdes),
    et te voici qui prends à pied le long chemin de Suse,
    et tu arrives auprès du monarque Artaxerxès
    qui t’accueille avec faveur à sa cour,
    et t’offre satrapies et autres.
    Et toi, tu les acceptes avec désespoir,
    ces choses dont tu n’as que faire.
    C’est d’autres fins que tu poursuis, après quoi ton âme soupire ;
    les louanges des lettrés et du grand public,
    l’inestimable joie des bravos difficiles ;
    l’Agora, le Théâtre, et les Couronnes.
    Comment pourrait-il donc te les donner, Artaxerxès,
    où trouver tout cela dans une satrapie ?
    et sans cela, qui sait que sera ta vie ? 

           
       

    Traduction de Dominique Grandmont, in En attendant
    les barbares et autres poèmes
    , Gallimard, 2008.

     

    En tête d'article, un tableau de Marina Krontira : Commensal - Ωμοτράπεζοι, 2012

     

     
    Video : Αλέξανδρος Μαράκης

    Musique de Nox Arcana - Labyrinth of Dreams, texte interprété par Alexandros Marakis

     

     

    Liens / Links

    Biographie de l'auteur
    Constantin Cavafy (wikipedia)

    Che fece per viltade il gran rifiuto : explication sur wikipedia (en italien)

    Cavafis pourquoi par François Sommaripas (traductions en ligne de Cavafis)

    Cavafis : poèmes en ligne (en grec), le même site en anglais

    Le vestibule de l'Enfer dans La Divine Comédie

    Quelques poèmes de Cavafis sur ce blog   

     

    « Rodolphe BurgerLes lacs de Prespes (I- Le grand lac de Prespa) * Η Μεγάλη Πρέσπα »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    2
    Panayota
    Lundi 8 Mai à 18:09

    Un poème toujours d'actualité. Merci pour partager!

      • Lundi 8 Mai à 20:16

        Oui, merci Cavafis... et merci pour votre message !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :