• Étourdi * Ζαλίζομαι

    Étourdi * Ζαλίζομαι

    Un chant dionysiaque de la musique démotique (folklorique) grecque.

     

    Ζαλίζομαι, ζαλίζομαι

    Ζαλίζομαι, ζαλίζομαι
    όταν σε συλλογίζομαι
    ναζιάρικο, ναζιάρικο
    μικρό και σκανταλιάρικο.

    Στα κατσαρά σου τα μαλλιά
    λαλούν αηδόνια και πουλιά
    ζαλιάρικο, ζαλιάρικο
    μικρό και σκανταλιάρικο.

     

    Étourdi

    Étourdi, à l'envers
    quand je rêve de toi les yeux ouverts
    excitant, excitant
    infime et provoquant.

    Dans tes cheveux qui bouclent
    Les rossignols et les oiseaux chantent
    étourdissant, étourdissant
    infime et provoquant.

                  
     
    Paroles et musique issues du folklore.   Traduction personnelle

     

    Yannis Haroulis (au chant et à l'oud) et Costantis Pistolis (chant, clarinette): 

     

    Video : GreekConcerts LiveVideos

     

     Une vidéo plus rapprochée de Costantis Pistolis.

     


    Video : Christina P 

     

     Eleni Tsaligopoulou et Panayotis Lalezas :

     

    Video : glykerios

     

     Takis Bekas :

     


    Video : fingerskate163

     

     

    Tableau en tête d'article de Frederic Leighton : The Fisherman and the siren (1856-1858) - Le pêcheur et la sirène

     

    Liens / Links

    Paroles et musique de la chanson folklorique

    Yannis Haroulis

    Eleni Tsaligopoulou

    Autres vidéos avec Costantis Pistolis :
    C. Pistolis: Pes mas chare; Zalizomai
    Costantis Pistolis

     

    « "4.1 miles" un film documentaire sur les réfugiés en GrèceLes richesses de Véria * Βέροια »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Samedi 15 Octobre 2016 à 12:16

    J'aime beaucoup les paroles. La musique moins. Question de goût. J'avoue ne pas y être trop  sensible. 

      • Samedi 15 Octobre 2016 à 20:30

        C'est en regardant la vidéo précédente sur les réfugiés que cette musique m'est revenue à l'esprit et en réécoutant, je me suis aperçue que cet étourdissement n'était pas un vertige de dégoût mais un vertige d'amour.
        Au contraire de toi  j'aime beaucoup la musique, si tu la chantes, elle est totalement enivrante parce que tu peux la faire vibrer longtemps, c'est un râle. Par moments c'est de la "polyphonie acapella". Il y a pour moi une très forte catharsis physique et morale dans cette chanson quasi mystique, presque comme les chants mongols.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :