• Galaxidi * Γαλαξίδι

    Galaxidi-1.JPG

    Je prenais le bus pour Delphes, un homme bedonnant d'environ soixante-dix ans, habillé d'une chemise blanche locale, de baskets, d'une casquette américaine vissée sur la tête - s'est assis à côté de moi. Il respirait fort, parlait fort, en américain, avec l'accent de là-bas, il se passionnait pour la Grèce et me dit qu'il descendrait à Galixidi, son village natal. Il était armateur et vivait, je crois, à Chicago. Il m'expliquait que l'entretien de cette petite ville, la conservation de ses anciennes bâtisses étaient assurés grâce à la présence de familles d'armateurs comme la sienne (certains livres vous diront que c'est grâce aux touristes fortunés et aux Athéniens qui y viennent le week-end).

    Le bus s'est arrêté sur une jolie place autour de laquelle de dressent des maisons élégantes, d'autres plus sobres et pittoresques.

    J'ai visité la ville l'année suivante et une deuxième fois, durant l'été 2010.

     

    Galaxidi-3.jpg

     

    Galixidi contemple le golfe de Corinthe (Grèce centrale), vers l'est et l'on voit une partie du mont Parnasse

     

    Galaxidi 2

     

    Galaxidi-21.JPG

     

    Galaxidi-30.jpg

     

    Une pinède colore le bout de la ville près du petit port de plaisance où s'enfilent les restaurants, les cafés. On peut déjeuner au bord de l'eau, puis faire une trempette digestive.

     

    galaxidi-29.jpg

     

    Galaxidi * Γαλαξίδι

     

    Galaxidi-22.JPG

     

    La vie est calme, comme endormie sous la chaleur. Les maisons bourgeoises blanches ou roses ou jaunes en tons pastel bombent leur balcon. En hauteur, l'église d'Agios Nicolaos évoque la vie - invisible dans l'immédiat - du village.

     

    Galaxidi-4.JPG

     

    HPIM4984.JPG

     

    Galaxidi-10.JPG

     

    Galaxidi * Γαλαξίδι

     

    Galaxidi 12

     

    Galaxidi-13.JPG

     

    Galaxidi-14.JPG

     

    Galaxidi-16.JPG

     

    Galaxidi-15.JPG

     

    Galaxidi-6.JPG

     

    Galaxidi-8.JPG

     

    Galaxidi * Γαλαξίδι

     

    Galaxidi-27.JPG

     

    Galaxidi-25.JPG

     

     

    Un musée maritime rassemble les vestiges antiques et les objets témoins de l'activité maritime passée de la ville. Au XVIIIe siècle, Galaxidi devait sa prospérité à la construction et l'armement des navires au long court. Mais la ville fut détruite lors de la guerre d'indépendance pour renaître de ses cendres en 1830 et devenir l'un des principaux chantiers navals jusqu'en 1900.

     

    Toutes les photos de cet article sont les miennes.

     

    Liens / Links

    Le site de la ville : galaxidi.net

    Histoire de Galaxidi (in english)

                    

    « Nikos Houliaras : au bas de la rivière de fleursPas de liquide »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    5
    lizagrèce
    Jeudi 18 Avril 2013 à 09:31
    lizagrèce

    J'aime beaucoup Galaxidi où nous avons déjà séjourné Gilles et moi car notre maison à la montagne n'est pas très loin de Delphes ... (au-dessus de Lamia à 29 kms de Karpenici)

    http://maisondeliza.over-blog.fr

    4
    pascal
    Jeudi 18 Avril 2013 à 09:31
    pascal

    Au contraire de la côte qui lui fait face au sud du golfe de Corinthe, interminable enfilade de modestes stations balnéaires sans grand intérêt, cet endroit (si j'en crois vos photos), semble avoir échappé au tourisme bronze-popotin qui a déjà gâché tant d'endroits jadis fréquentables (enfin, surtout au bord de la mer). Alors soyons discrets, pour vivre heureux vivons cachés...

     

    3
    Jeudi 29 Mars 2012 à 15:05
    Dornac

    Oui : ci-dessous un témoignage synchrone.

    2
    Jeudi 29 Mars 2012 à 15:02
    Dornac

    Ah ! Trop tard, je l'ai dit! C'est vrai qu'il y a d'autres endroits très beaux en Grèce dont je n'ose pas parler à cause de ça (mon blog a en moyenne une centaine de visiteurs par jour d'après overblog et ça continue d'augmenter). C'est le cas de certaines îles assez pauvres. Le danger, ce sont les promoteurs-prédateurs, mais tant qu'il n'y en a pas, je pense que les risques sont faibles.

    Je n'ai pas vu de plages bronze-popotins sur cette côte (entre Rio et Itea).

    1
    Jeudi 29 Mars 2012 à 09:09
    Ibenichou

    C'est un superbe village, avec notamment de très belles maisons d'armateurs.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :