• Ismaël Lo - Eleftheria Arvanitaki, une femme sans haine* Ιστορία παλιά

     

    Ismaël Lo a composé La femme sans haine sur un texte d'Étienne Roda-Gil pour l'album Iso sorti en 1994.

    EA.jpg

    Presque dix ans plus tard, il réalise un duo avec Marianne Faithfull pour son album Jammu Africa et choisit cette fois de titrer la même chanson en anglais Without Blame (2003), la version est d'ailleurs bilingue.

    Entre ces deux albums, Eleftheria Arvanitaki (photo ci-contre), en duo avec Christos Thivaios (ci-dessous), a enregistré en 2001 une interprétation de ce morceau musical sur un texte grec d'Apostolos Dioxiadis (Απόστολος Δοξιάδης), intitulée Ιστορία παλιά – Une histoire ancienne, qui se trouve sur l'album Εκπομπή - Ekpompi (Diffusion).

    ChristosThivaios.jpg

        

    Eleftheria Arvanitaki et Christos Thivaios : 

     

    Le (joli) clip video de la chanson
    (où l'on voit un peu la Grèce en hiver...)

     

                                 

    Ιστορία παλιά  (2001)

     

    Ιστορίες παλιές
    θα ΄ρθεις να πεις να διαλέξω
    τις ξέρω καλά
    τις ξέρω τις έμαθα απ' έξω

    Ιστορία παλιά
    που σου λέει ξανά σ' αγαπώ
    τώρα πάω, πάω μακριά

    Και ό,τι κι αν πεις
    είναι αργά δε μετράει
    σαν σπάσει η αγάπη
    ξανά δεν κολλάει

    Τώρα πάω, πάω μακριά
    σ' αγαπάω, μα ειν' αργά

    Ιστορία παλιά
    θα σου πω άλλη μια φορά
    τα λόγια της ακριβός θησαυρός
    οι λέξεις της είναι χρυσός

    Μην την πεις
    μην την πεις μ' ακούς
    η σιωπή σου ειν' ο μόνος χρυσός
    δε σ' ακούω, δεν έχεις φωνή
    τα ξεπούλησες όλα, δε μένει δραχμή
    και στη μάχη που θέλεις να πας
    έχεις χάσει από πριν
    φύγε, μην πολεμάς

    Τι μου ΄πες τι σου πα
    είναι αργά δε μετράει
    σαν σπάσει η αγάπη
    ξανά δε κολλάει

        

    Une histoire ancienne

     

    Histoires anciennes
    Tu viendras me dire de choisir
    Je les connais bien
    Je les connais, je les ai apprises par cœur

    Une histoire ancienne
    qui te dit à nouveau je t'aime
    maintenant je m'en vais, je m'en vais loin

    Et quoique tu dises
    Il est trop tard, ça ne compte pas
    Si l'amour est brisé
    Il ne s'accorde pas de nouveau

    Maintenant je m'en vais, je m'en vais loin
    je t'aime, mais il est trop tard

    Une histoire ancienne
    Je te la dirai une autre fois
    Ses paroles, un précieux trésor
    Ses mots sont de l'or

    Ne lui dis pas
    Ne lui dis pas « écoute-moi »
    Ton silence est le seul or
    je ne t'écoute pas, tu n'as pas de voix
    Tu as tout liquidé, il ne reste pas une pièce
    Et le combat que tu veux mener
    Tu l'as perdu d'avance
    Fuis, ne discute pas

    Que m'as-tu dit, que t'ai-je dit
    Il est trop tard, ça ne compte pas
    Si l'amour est brisé
    Il ne s'accorde pas à nouveau

        Απόστολος Δοξιάδης             Traduction personnelle* 

    * Autres propositions de traductions très bienvenues (voir commentaires).

     

    Marianne Faithfull et Ismaël Lo (2003) :


    Video : cosi88
         Ismael-Lo-2_m.jpg

      

     

    Without Blame (2003)

     

    Toutes les femmes sont des reines …
    But some are more eager than others.
    Some shatter a man's dream
    By breaking away from their lover.
    Cette chanson pour cette reine
    Qui dit à son roi, "Maintenant …
    I am gone, gone with the wind."
    The love that you would not defend with your life

    You cannot befriend always tears in your eyes.
    I am gone, gone with the wind,
    I am gone in search of a new king.

    Toutes les femmes sont des reines,
    Sur terre, sur mer, neige ou désert.
    Derrière le voile des formes pleines
    Il y a le mystère des sirènes.
    Burn the towns,
    Burn the backstreet bars,
    Burn your boardwalk basement trade.
    Feel the flame,
    Feel the curve of the sword,
    Your living flesh reeks of compromise, babe.
    And in the face of barbarian hordes
    An honest defeat is your only reward.

    The love that you would not defend with your life
    You cannot be friend always tears in your eyes.
    Ma ni dem, gone with the wind,
    Ma ni dem in search of a new king.

    "All women are queens,
    Tell this to the woman who loves you.
    You may not live up to her dreams,
    Which even a king cannot always do."
    Voilà ce qu'a dit une reine
    A un roi bon vaincu sans haine.
    Elle est partie comme s'en va la mer
    Quand la lune vous a.
    The love that you would not defend with your life
    You cannot befriend always tears in your eyes.
    I am gone, gone with the wind,
    I am gone in search of a new king.
    I am gone.
    I am gone.

    Ismael-Lo-en-live-ou-en-playback_article_top.jpg

        

    La femme sans haine (1994)

     

    Toutes les femmes sont des reines.
    Certaines plus reines que les reines.
    Elles disent des choses qui surprennent.
    Elles brisent les hommes qu’elles enchaînent.
    Cette chanson pour cette reine
    Qui dit à son roi : « Maintenant
    Je m’en vais avec le vent,
    Avec les barbares d’Occident… »

    Ce que tu n’as pas défendu par les armes
    Ne crois pas le garder avec des larmes
    Je m’en vais où ton peuple va
    Je m’en vais, me chercher un autre roi…

    Toutes les femmes sont des reines.
    Sur terre, sur mer, neige ou désert
    Derrière le voile des formes pleines
    Il y a le mystère des sirènes.
    Brûlez les villes, brûlez les bouges.
    La flamme lèche et le fer touche
    La chair vivante parle par la bouche.
    La chair morte parle par la mouche.

    Ce que tu n’as pas défendu par les armes
    Ne crois pas le garder avec des larmes.
    Je m’en vais où ton peuple va.
    Je m’en vais, me chercher un autre roi…

    Toutes les femmes sont des reines.
    Dis-le à celle qui t’aime.
    Ne pas vouloir devenir roi.
    Ne change rien, c’est comme ça…
    Voilà ce qu’a dit une reine
    A un roi bon, vaincu, sans haine
    Elle est partie comme s’en va la mer,
    Quand la lune veut ça…

    Ce que tu n’as pas défendu par les armes
    Ne crois pas le garder avec des larmes
    Je m’en vais où ton peuple va.
    Je m’en vais, me chercher un autre roi…
    Je m’en vais.
    Je m’en vais.

    Étienne Roda-Gil

     

    mariannefaithfull1.JPG

    Photos : internet

    La Femme sans haine
    , version première :


    Video: jauwel
    ismael_lo.jpg


    Liens / Links

    Eleftheria Arvanitaki sur ce blog :
    « Touré KundaI Muvrini, Pyx Lax & Sting : chants d'or * Ασ' την εικόνα να μιλάει »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    6
    FANNY
    Jeudi 18 Avril 2013 à 09:42
    FANNY

    Oh la la! encore 2 "rencontres" fabuleuses !!!! Ou est-ce que tu trouves ces tresors Sophie ? Et tes traductions sont tres bonnes, c'est peut-etre ton travail? MERCI!

    J'ai hate de le transmettre a tous mes amis a l'etranger :-)

    Bisous

    FANNY.

    5
    Dimanche 2 Octobre 2011 à 10:14
    Dornac

    Merci à toi. Quand je note "traduction personnelle" c'est que c'est moi qui ai traduit. Mais en relisant mes traductions, il m'arrive souvent de sursauter ("AHHH!") et je me précipite pour modifier. Il y a toujours à redire, quand même.

    4
    Samedi 11 Décembre 2010 à 00:52
    Dornac

    Ici, je n'ai pas fait de traduction en anglais, le texte entièrement en français est de Roda-Gil (texte initial de la chanson).Pour les autres articles en anglais, j'ai fait un prix de gros, un pack.
    Honnêtement : c'est pour moi 100 fois plus facile de traduire l'anglais.
    Pour un futur article, j'ai essayé de traduire du corse... que je ne connais pas. Donc je me suis servie de l'italien, de tous les dictionnaires et commentaires du web en corse. Et le résultat : c'est pour demain, enfin... aujourd'hui (vu l'heure).

    3
    Vendredi 10 Décembre 2010 à 21:50

    Et en plus des traductions grecques tu fais celles en anglais !!!

    2
    Vendredi 10 Décembre 2010 à 10:57
    Dornac

    Eleftheria : la liberté. Et celle qui porte ce nom est magnifique...

    Bises.

    1
    Vendredi 10 Décembre 2010 à 07:39
    benichou

    Il n'y a que les Grecs pour inventer des prénoms sublimes Comme Eleftherio (a)!

    Bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :