• Killing Klaus Kinski de Spiros Stathoulopoulos (court-métrage en ligne, 2016)

    Killing Klaus Kinski de Spiros Stathoulopoulos (court-métrage en ligne, 2016)

    La forêt amazonienne, un tourne-disque, un bateau échoué...

    Sur les lieux du tournage de Fitzcarraldo, il semble que des tragédies se nouent dans les coulisses, à l'abri des micros, de l'enregistrement, étouffées par l'orchestre de la forêt équatoriale, toujours plus puissant.

     

    Killing Klaus Kinski de Spiros Stathoulopoulos (court-métrage en ligne, 2016)

     

    Spiros Stathoulopoulos est un cinéaste grec dont on a déjà parlé sur ce blog avec son film Météora. Il a réalisé ce court-métrage en hommage à Werner Herzog, réalisateur de Fitzcarraldo, et évoque les rapports du cinéaste avec Klaus Kinski, grand acteur... déséquilibré et violent. Il aurait souhaité le tuer sur ce tournage maudit, des indiens lui auraient même proposé de le faire pour lui.
    Spiros Stathoulopoulos a mis son fantasme en images de manière subtile avec de très belles vues vertigineuses et une atmosphère étrange.

    Voici le court-métrage en ligne en un long plan-séquence de 20 minutes, en allemand et en anglais :

     

    Vidéo : candelaria film dc

     

     Des images du film de Werner Herzog, Fitzcarraldo (1982) :

     

    Killing Klaus Kinski de Spiros Stathoulopoulos (court-métrage en ligne, 2016)

     

    Killing Klaus Kinski de Spiros Stathoulopoulos (court-métrage en ligne, 2016)

     

    Killing Klaus Kinski de Spiros Stathoulopoulos (court-métrage en ligne, 2016)

     

    Un extrait d'une crise de Kinski au moment du tournage, il invective un homme (apparemment Walter Saxer, directeur de production) sous les yeux de l'équipe et de Werner Herzog impassible près de la caméra (en hauteur et portant un bandana dans les cheveux). Werner Herzog explique qu'il n'est pas intervenu dans la querelle car cette fois-ci Kinski était plus doux que d'habitude. On voit la stupéfaction des indiens:

     

     

               

                      

    Vidéo : Vader Pad

    La suite ici (vous pouvez accéder à des sous-titres)
    où Werner Herzog explique que les Indiens avaient peur de Kinski. L'indien qui avait été réellement mordu par un serpent (son venin était mortel) a été sauvé grâce à son amputation. Il dit qu'il a interrompu une crise de colère de l'acteur en lui mettant un bout de chocolat dans la bouche. Les Indiens lui ont ensuite proposé de tuer Kinski. Herzog a alors répondu qu'il avait encore besoin de lui pour d'autres tournages.

    Extraits du documentairede Werner Herzog, Mein Liebster Feind (1999).

                        

         

    Werner Herzog et Klaus Kinski sur le tournage de Cobra Verde (1987):

     

    Killing Klaus Kinski de Spiros Stathoulopoulos (court-métrage en ligne, 2016)

     

    Une interview de Werner Herzog au sujet de Klaus Kinski pour la télévision américaine TBS (émission de Conan, 2016) où il explique avec beaucoup de douceur qu'ils voulaient se tuer l'un et l'autre : 

     

    Video : teamcoco

     

    ... ce qui ne les a pas empêché de faire cinq films ensemble.

     

    Killing Klaus Kinski de Spiros Stathoulopoulos (court-métrage en ligne, 2016)

    Cobra verde, 1987

     

    Liens / Links

    Spiros Stathoulopoulos est greco-colombien, ses fiches : Imdb ; Wikipedia
    Il a déjà reçu des récompenses internationales.

    Critique d'Olivier Payage pour Bref

    Shall we kill him for you ? Un article (en anglais) sur les rapports entre Herzog et Kinski

    France Culture : sur les pas de Werner Herzog (2017)

    Werner Herzog (né en 1942)

    Klaus Kinski (1926-1991)

    Mein Liebster Feind (Ennemis intimes, 1999) : documentaire de Werner Herzog sur Klaus Kinski (en allemand sous-titré en espagnol)
         Des extraits de ce documentaire avec des sous-titres anglais
         Première et deuxième partie du documentaire en entier avec des sous-titres anglais

    Les Indiens d'Amazonie au Pérou et au Brésil

     

    N'hésitez pas à faire des commentaires ci-dessous. Ils apparaîtront en ligne après modération (quelques fois après plusieurs jours). Merci pour votre patience.

    « Dix ans de blog * Δέκα χρόνια ιστολόγια (μπλογκ) * Ten years blogging Tassos, artiste graveur * Τάσσος (Αλεβίζος), χαράκτης »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    lizagrece
    Mercredi 13 Février à 09:34

    Kinski, certes un acteur de génie mais peu recommandable ... 

      • Jeudi 14 Février à 19:12

        "peu recommandable", oui, un euphémisme. Mais je n'avais pas envie d'en parler dans le détail. Je trouve que le témoignage de Werner Herzog, "amadouant la bête", est déjà assez éloquent.

    2
    Michel
    Mercredi 13 Février à 11:11

    Très bonne idée, votre contribution. Klaus Kinski était un grand acteur. Ses colèresviolentes. Ses deux filles, Pola et Nastassja l'ont accusé plus tard d'abus sexuels. Malheureusement

    https://www.tdg.ch/culture/cinema/fille-ainee-klaus-kinski-accuse-pere-viol/story/28436614

    https://www.lemonde.fr/culture/article/2013/01/13/l-image-brisee-de-klaus-kinski_1816328_3246.html

      • Jeudi 14 Février à 19:11

        Merci pour ces liens. Oui, il était malade, très malade.

    3
    sam
    Mercredi 13 Février à 19:46
    sam

    Dix ans de blog, quelle persévérance ! 

    Merci beaucoup et bon courage pour la suite.

      • Jeudi 14 Février à 19:13

        Merci pour vos encouragements (qui me permettent de continuer).

    4
    Jeudi 14 Février à 19:24

    Compte tenu de ce qu'on sait sur Klaus Kinski, est-ce que finalement ce court-métrage ne nous apporte pas une certaine jouissance (taboue) à le faire mourir ?

    5
    Hélène
    Mardi 19 Février à 17:39

    Quel homme charmant ! Quel florilège de mots doux ! Et quel courage a eu Werner Herzog de tourner cinq films avec lui ! le génie à ce prix !

      • Mardi 19 Février à 20:18

        Oui, on se demande finalement si le génie n'est pas plutôt Herzog, qui a su se servir habilement de la folie de Kinski et la trouver belle : c'est son regard qui en a fait un génie.

    6
    Hélène
    Mardi 19 Février à 22:38

    Oh ! je viens de m'apercevoir  que mon commentaire pour la première fois est arrivé à bon port ! sarcastic  Je suis complètement d'accord avec vous, les créateurs de génie ont l'art et la manière d'aller chercher au plus profond, de provoquer des réactions intempestives de leurs acteurs, d'aller gratter là où ça fait mal. Le résultat est là.

      • Jeudi 21 Février à 10:38

        En principe les commentaires arrivent toujours à bon port. Seulement la modératrice (moi) ne vient pas tous les jours sur son blog... je vais mettre un mot comme quoi il faut parfois patienter avant de voir apparaître les commentaires.

        J'ai choisi de faire une modération des commentaires à cause des agences de voyage qui venaient mettre leur pub. J'ai même eu des sociétés coréennes vendant des chaussures !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :