• L'île de Kalymnos en musique et en images * Κάλυμνος και μουσική

    L'île de Kalymnos en musique et en images * Κάλυμνος και μουσική

    Kalymnos fait partie des îles Calydnes de l'Iliade d'Homère. Elle appartient à l'archipel du Dodécanèse, à l'Est de la Grèce, près des côtes turques. Cette situation particulière a fait que l'île s'est souvent trouvée dans l'histoire au carrefour des confrontations entre les Grecs et ses voisins : dans l'Antiquité, elle a connu l'occupation des Perses avant de rejoindre la ligue de Délos, elle fut christianisée au IIe siècle grâce à la proximité de Patmos où se trouvait saint Jean l’Évangéliste. À l'époque byzantine, elle fut un port vénitien, connut l'occupation des Ottomans jusqu'au début du XIXe siècle. L'occupation italienne commença pendant la Première guerre mondiale et se poursuivit jusqu'en 1943, date à laquelle elle tomba aux mains des Allemands jusqu'en 1945. L'îlot Imia, revendiqué par les Turcs en 1996, lui appartient définitivement depuis 1997 (Convention de Montego Bay). Beaucoup de kalymniotes ont dû émigrer à cause de la pauvreté.

     

    L'île de Kalymnos en musique et en images * Κάλυμνος και μουσική

    Pothia (Πόθια) est la ville principale et le port. La pêche des éponges pratiquée depuis trois millénaires et son commerce est l'activité centrale de l'île. Les fonds marins étant quasiment épuisés, les éponges sont pêchées au large des côtes turques et importées d'Afrique puis nettoyées dans les établissements de l'île. L'école des pêcheurs d'éponges a fermé pendant cinq ans. La reconversion de cette île - qui a souvent été pauvre - dans le tourisme sportif (escalade) offre quelques compensations.

     

    Pothia...

    L'île de Kalymnos en musique et en images * Κάλυμνος και μουσική

     

    L'île de Kalymnos en musique et en images * Κάλυμνος και μουσική

     

    Savina Yannatou (une perle) est originaire de Kalymnos, elle chante ici un chant traditionnel de mariage
    (début à 34''):

     


    Vidéo : Stephen Baggaley

     

    L'île de Kalymnos en musique et en images * Κάλυμνος και μουσική

     

    L'île de Kalymnos en musique et en images * Κάλυμνος και μουσική

     

    L'île de Kalymnos en musique et en images * Κάλυμνος και μουσική

     

    L'île de Kalymnos en musique et en images * Κάλυμνος και μουσική

     

    L'île de Kalymnos en musique et en images * Κάλυμνος και μουσική

     

    L'île de Kalymnos en musique et en images * Κάλυμνος και μουσική

     

    L'île de Kalymnos en musique et en images * Κάλυμνος και μουσική

     

    L'île de Kalymnos en musique et en images * Κάλυμνος και μουσική

     

    L'île de Kalymnos en musique et en images * Κάλυμνος και μουσική

     

    L'île de Kalymnos en musique et en images * Κάλυμνος και μουσική

     

    L'île de Kalymnos en musique et en images * Κάλυμνος και μουσική

     

    L'île de Kalymnos en musique et en images * Κάλυμνος και μουσική

     

    Savina Yannatou chante ici Τό Μαρούλι (To Marouli, la laitue), un chant traditionnel kalymniote :

     


    Vidéo :Sofoulaful

     

    L'île de Kalymnos en musique et en images * Κάλυμνος και μουσική

     

    L'île de Kalymnos en musique et en images * Κάλυμνος και μουσική

     

    L'île de Kalymnos en musique et en images * Κάλυμνος και μουσική

     

    L'île de Kalymnos en musique et en images * Κάλυμνος και μουσική

     

    L'île de Kalymnos en musique et en images * Κάλυμνος και μουσική

     

    L'île de Kalymnos en musique et en images * Κάλυμνος και μουσική

    Petite visite d'une entreprise de traitement des éponges...

     

    L'île de Kalymnos en musique et en images * Κάλυμνος και μουσική

    C'est ici qu'on les blanchit

     

    L'île de Kalymnos en musique et en images * Κάλυμνος και μουσική

     

    L'île de Kalymnos en musique et en images * Κάλυμνος και μουσική

    Le musée folklorique nautique (Ναυτικό Μουσείο Καλύμνου)

     

    L'île de Kalymnos en musique et en images * Κάλυμνος και μουσική

    L'un des nombreux commerces d'éponges

     

    Les pêcheurs d'éponge (Σφουγγαράδες), dans une émission française de 1962 (Les coulisses de l'exploit de Jacques Godet et Raymond Marcillac, reportage réalisé par Jacques Villa), avec les commentaires de Léon Zitrone qui peuvent amuser aujourd'hui («Ces hommes, en qui s'est conservé le caractère ethnique très pur de la Grèce antique...»):

     


    Vidéo : MrLAFIATHS
    Archines de l'INA

     

    Comme l'indique la vidéo précédente, les pêcheurs d'éponges peuvent finir rapidement paralysés. Les Kalymniotes ont créés une danse pour eux, Ο Μηχανικός appelée aussi Καλυμνιώτικος ou encore Χορός του Μηχανικού (o michanikos, l'ingénieur ou encore Kalymniotikos, Kalymniotique ou la danse de l'ingénieur).
    Cette danse du XIXe siècle aurait été reprise dans les années cinquante par Théophilos Klonaris (Θεόφιλος Κλωνάρης), un Kalymniote fils de pêcheur d'éponge, devenu danseur au sein du célèbre groupe de danses traditionnelles Dora Stratou. Il a proposé cette danse au groupe qui l'a intégrée et la danse fut un succès public y compris à l'étranger.
    Elle est interprétée ici par un danseur valide : le pas de danse du paralysé est intégré comme une règle.

     


    Vidéo : Christ1na

    Le danseur reprend la marche du paralysé, il doit trembler, tomber et montrer sa pugnacité pour reprendre la danse. C'est considéré comme une danse magnifiant la bravoure des pêcheurs d'éponge.

    On la retrouve dans une émission télévisée (Stin geia mas) et c'est ici Eleni Tsaligopoulou qui interprète la chanson (je serai ingénieur ou je joncherai le sable...) :

     


    Vidéo : Μιχαλης Δημητριου

     

    Θυμαριώτικος Thymariotikos (nom d'une danse de Kalymnos : la danse du thym?), avec à la tsabouna (sorte de cornemuse) Manolis Houlis :

     

    Vidéo : Greek Folk Music [dimitris804] 

     

    Pantelis Gkinis (Παντελής Γκίνης) interprète Αγάντα Γιαλέσα (Agada Yalesa- éponge craquante), chanson traditionnelle kalymniote des pêcheurs d'éponges:

     

    Vidéo : thiraios
    Cette chanson (paroles ici) fait partie des Chansons et skopi (mélodies) de toute la Grèce rassemblées par Domna Samiou. Τραγούδια και σκοποί απ' όλη την Ελλάδα,  επιμέλεια Δόμνα Σαμίου, 1959-1969.

    La chanson précédente est en fait à l'origine de la célèbre Dirlada da (Ντιρλαντά). Elle est à nouveau interprétée ici par Pantelis Gkinis (Παντελής Γκίνης) et son équipage, elle serait la version originale :

     

     Vidéo : Gasha James Dio
    Paroles (originales en grec) ici

     Sauf indication contraire, ces photos sont toutes les miennes.

     

     

     Liens/ Links

    Kalymniotikos (danse de l'ingénieur), article wikipedia en grec

    Article sur la danse de l'ingénieur en grec (par Themelina Kapella, Θεμελίνα Καπελλά)

    Kalymnos, fiche wikipedia

    Article grec sur la disparition des éponges (Ta Néa)

     

    « Orphée aux Enfers : le Heavy Metal grec (II) * Septic FleshDinos Siotis : À vendre * Πωλούνται »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    4
    Mardi 5 Décembre 2017 à 10:25

    Un plaisir de découvrir cette île grâce à toi est à tes photos exceptionnelles et qui plus est en musique. J'adore l'idée d'un peuple qui crée une danse pour les paralytiques. Merci de tout ce travail de recherches.

      • Mardi 5 Décembre 2017 à 20:43

        Merci pour ce message. Ce n'est pas exhaustif, il y a d'autres choses à découvrir à Kalymnos. J'ai évoqué l'escalade, mais il y a aussi la plongée et en allant sur youtube on trouve beaucoup de groupes musicaux locaux qui entretiennent les traditions musicales dans les fêtes.

        Cette danse créée pour les paralysés (et les valides, en définitive !) c'était pour moi très emblématique de la mentalité grecque assimilant tout ce qui advient de nouveau ou de fatal et en le réutilisant de façon constructive. Ici il y a, en plus de cette intelligence, de la générosité.

    3
    perpatitis
    Lundi 4 Décembre 2017 à 18:34

    "Un morceau de Kalymnos" en Camargue, un documentaire émouvant d'il y a deux ans, avec une des rares communautés grecques stables qui résident en France depuis presque cent ans... Le peuple du sel

      • Lundi 4 Décembre 2017 à 20:10

        Ah bravo pour la trouvaille, merci beaucoup !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :