• Malamas, l'indien * Ο Σωκράτης Μάλαμας

    Malamas-Indian.jpg

    Dis, quand viendras-tu à Paris ? Dis, enfin le veux-tu ? et tout le temps qui passe, ne se rattrape guère...
    Cette année, on a eu tellement de chance ! On a vu Savina Yannatou, Yota Negka, Alkinoos Ioannidis, Dimitra Galani, Haris Alexiou, et on a raté (parce qu'elle est passé à Orléans) Eleftheria Arvanitaki. Mais elle est venue. Pourquoi pas Socratis Malamas à Paris, au Théâtre de la Ville, par exemple ?
    Quelle salle lui conviendrait le mieux ?
    Il n'est ni bourgeois, ni bourgeois-bohème, ni in même s'il est une star en Grèce.

    Il faudrait un troquet pour remplacer le téké. La Cigale ? Une tzitzikas pour l'indien ?

    En attendant, écoutons sa chaude voix réchauffer nos cœurs en hiver (ici aux côtés d'Alkinoos Ioannidis et de Haris Alexiou en 2006):

     

     
     

    Άσε τα ψέματα(Ase ta psemmata)

    Κλείνω τα φώτα και κοιτάζω τις σκιές
    χίλια βουνά και θάλασσες βαθιές
    σπηλιές και ξέφωτα νεράιδες και γητειές
    ένα καμίνι με καταπίνει

    Ααα, τα ρούχα μου μυρίζουνε φωτιά
    – ε, ε, ε άσε τα ψέματα και βγες απ΄ τον τεκέ


    Άρχοντα σβήσε τα παλιά σου μυστικά
    άναψε σπίρτο να σε βρει καμιά αγκαλιά
    κόλπα κι αινίγματα μ΄ ανάβουν το μυαλό
    δεν έχω δρόμο κι ουρανό

    Έιιι! γεμάτο το δισάκι μου ψωμί
    τι, τι, τι.. τηλεπαιχνίδια
    κι ένα πλαστικό βιολί

    ωω, δεκάρα τσακιστή για το γαμπρό
    αα, πριν παντρευτείς
    να σε φιλήσω μια φορά


    Λέω παραμύθια να ξορκίσω το κακό
    να γίνουν όλα μαγικά μ΄ ένα χορό
    σκάλα μ΄ ανέβασες πριν πέσω χαμηλά
    τώρα γυρίζω στα παλιά

    Α.. παιχνίδι της γυναίκας τα φιλιά
    Αχ αχ αχ παιχνίδι μ΄ έκανε μια νόστιμη κυρά
    ωω, δεκάρα τσακιστή για το γαμπρό
    αα, πριν παντρευτείς να σε φιλήσω μια φορά   

       

    Laisse les mensonges

    J'éteins les lumières et regarde les ombres
    Des milliers de montagnes et des mers profondes
    des grottes et des fées, des sous-bois et des sorts
    un feu me dévore

    Ah ha, mes vêtements sentent le feu de bois
    – eh eh eh laisse les mensonges et sors du fumoir

    Prince, efface tes vieux secrets
    Gratte une allumette pour embraser une accolade
    tours et énigmes me montent à la cervelle
    je n'ai pas de route ni de ciel

    ehi ! Ma sacoche est pleine de pain
    et et et... de jeux videos
    et un violon en plastique

    Oh oh ! Je me fiche du marié
    Ah ah ! pour t'embrasser une fois
    avant que tu te maries


    Je raconte des histoires pour exorciser le mal
    pour que toute la magie devienne une danse
    tu m'as élevé sur la marche avant que j'en tombe
    maintenant je reviens au passé

    Ah... les baisers, jeu de la femme
    Ah Ah Ah une coquette a fait de moi un jouet
    Oh oh ! 10 centimes pour le marié
    Ah ah ! avant de te marier laisse-moi t'embrasser

    Traduction personnelle (autres propositions bienvenues, voir commentaires).
    Autre traduction disponible sur stixoi.info (projet homère)

     

    Les paroles et la musique sont de Socratis Malamas. Il avait créé cette chanson aux côtés de Mélina Kana (album Labyrinthos, 1996):

    sokratis-malamas.jpg

     

    Cette lettre invite à ne plus geindre et vivre (Concert 2006) :

     

     

        

     

    Το γράμμα (To gramma)

    Δε θέλω πια να σκέφτομαι
    τα ίδια και τα ίδια
    Σα να `ταν όλα ψέματα
    στάχτες κι αποκαΐδια
    Θέλω ανοιχτά παράθυρα
    να με χτυπάει αέρας
    Να ΄χω το νου μου αδειανό
    Να ΄χω και πρίμο τον καιρό

    Δε θέλω πια να μου μιλάς
    για όσα έχεις ζήσει
    Δε χάθηκε κι ο κόσμος πια
    το τζάμι αν ραγίσει
    Θέλω να `ρθεις και να με βρεις
    να κάτσεις να τα πούμε
    Πως νιώθουμε παράφορα
    Πως ζούμε έτσι αδιάφορα

    Δε θέλω να πικραίνεσαι
    τις Κυριακές τα βράδια
    Χωρίς αυτή τη σκοτεινιά
    τα χρόνια μένουν άδεια

    Θέλω να φύγεις να σωθείς
    να πάψεις να γκρινιάζεις
    Να ξεχαστείς στη διαδρομή
    ποιος ήσουν και πώς μοιάζεις
    Έτσι θα σ΄ αγαπώ πολύ
    και θα σε βλέπω λίγο

    Σα μια γυναίκα μακρινή
    Που αγάπησα πριν φύγω

    Δε θέλω να πικραίνεσαι
    τις Κυριακές τα βράδια
    Χωρίς αυτή τη σκοτεινιά
    τα χρόνια μένουν άδεια

                  

    La lettre

    Je ne veux plus ressasser
    encore et encore
    Comme si tout était mensonge
    cendres et braises
    Je veux que d'une fenêtre ouverte
    le vent me frappe
    Pour me vider l'esprit
    Pour mettre le temps de mon côté

    Je ne veux pas que tu me parles
    de tout ce que tu as vécu
    Ni du monde perdu
    au verre qui s’ébrèche
    Je veux que tu viennes me trouver,
    t'asseoir pour parler
    de ce que nous ressentons follement
    de ce que nous vivons naïvement

    Je ne veux pas que tu t'attristes
    les dimanches en soirée
    sans cette morosité
    les années demeurent vides

    Je veux que tu partes
    pour te libérer de cette aigreur
    pour oublier dans les sentiers
    qui tu étais et à quoi tu ressemblais
    Ainsi je t'aimerai fort
    et te verrai un peu
    comme une femme distante
    que j'aimais avant de partir

    Je ne veux pas que tu t'attristes
    les dimanches en soirée
    sans cette morosité
    les années demeurent vides

                       
        Paroles et musique de Socratis Malamas
     

    Traduction personnelle (autres propositions
    bienvenues, voir commentaires).

     

     

    Photos : internet et montage personnel en tête d'article.

     

    Vos commentaires et mes réponses paraîtront un peu tardivement, merci de patienter.

     

    Liens/ Links

    Site du chanteur (forum en grec)
    Malamas sur wikipedia (anglais)

    Sur ce blog :
          Malamas chante Alexiou * Ξημερώνει

          Les chanteurs grecs (1)

          Malamas, Ioannidis, Alexiou : concert

          Malamas : Cadeau du monde

          Monemvassia * Μονεμβασία

          Socratis Malamas : À la Grèce 

          L'Albatros, Baudelaire chanté en grec

          Constantin Cavafis : Décembre 1903

          4 chansons grecques sur les femmes

    socratis-malamas1.jpg

      
       La tribu des Abenakis (ou Abenaquis)
        est une tribu dont les descendants
        n'héritent pas d'Emmanuel Benakis
      et ne sont donc pas premier ministre en Grèce.

     

    « Kiki Dimoula : Dialogue entre moi et moiKoroni (Messénie) * Κορώνη »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    alexandra doulgeris
    Jeudi 18 Avril 2013 à 09:23
    alexandra doulgeris

    Bonjour !

    Toujours fan de votre site.
    Il est tellement proche de ce que j'aime,

    de ce que je trouve beau!

     

    S'il-vous-plait,

    si vous avez les infos pour les concerts

    dites le nous.

    J'en ai déjà raté (celui au cabaret sauvage en particulier

    car complet)

    Plein de belles choses à vous

    aleka 

    1
    Vendredi 21 Décembre 2012 à 23:42
    Dornac

    Merci beaucoup.
    Je n'annonce pas tous les concerts parce que ce n'est pas tout à fait l'objectif de mon blog, d'autres sont spécialisés pour cela, si je le fais quand même de temps en temps c'est parce que j'adore la musique grecque, mais il vaudrait mieux compter sur les annonceurs professionnels.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :