• Nauplie * Ναύπλιο

    Nauplie * Ναύπλιο

     

    J'aime cette arrivée en bus par les rues de la ville jusqu'aux pieds de la colline de Palamède. On lève les yeux : à 216 mètres, l'acropole est surmontée d'une immense citadelle (sans doute l'une des plus grandes de Grèce) qui fend le sommet de ses longs murs.

    Nauplie (Ναύπλιο prononcez en grec Nafplio) est une ville de la région d'Argos (à l'Est du Péloponnèse) dont le port s'ouvre sur le golfe d'Argolide.

     Nauplie est appelée aussi Napoli di Romania (pour la distinguer de Napoli, Naples) car la ville fut vénitienne de 1388 à 1540 à la faveur d'un mariage entre Marie d'Enghien, héritière des Francs croisés qui avaient arraché la ville en 1211 à l'église byzantine, et le vénitien Pietro Cornaro. C'est d'ailleurs la première chose qui frappe la première fois que l'on se promène dans les rues de la vieille ville : l'influence italienne à travers l'architecture avec un urbanisme quadrillé des rues, des places encloses de maisons colorées. Le fort de Palamède a été construit par les vénitiens au XVIIe siècle. La ville est passée successivement entre les mains des ottomans et des vénitiens jusqu'à la guerre d'indépendance qui libéra la Grèce du joug ottoman. La Bouboulina a fait le siège de la ville en 1821. Nauplie est devenu, grâce à Ioannis Kapodistrias, la capitale de la Grèce de 1828 à 1834. Comme on (les grandes puissances étrangères comme la France) avait imposé un roi à la Grèce (Othon), c'est de Nauplie que partit une insurrection contre la monarchie (1862).

    Nauplie * Ναύπλιο

    La vue panoramique sur la ville et le golfe de Corinthe depuis la citadelle est la première image qui s'allume à l'évocation de Nafplio. C'est penser ensuite aux quais, aux bateaux, au fort de Bourdzi.

    C'est voir, en filant le long du port de plaisance, accostés pèle-mêle plaisanciers et pêcheurs.

    Nauplie * Ναύπλιο

    Les caïques bleues, blanches, ont vomi leurs filets jaunes sur les larges pavés d'un quai vide au bout duquel, au milieu de la mer, le fort vénitien semble couver l'île qu'il occupe. Je n'ai jamais pris le caïque qui permet de le visiter. De l'autre côté, à gauche, après avoir caressé les canons qui visent le fort isolé, une promenade le long de la mer et de la (deuxième) forteresse d'Acronauplie amène jusqu'à une petite plage de graviers (la plage d'Arvanitia). C'est comme longer les murs d'un château les pieds presque dans l'eau, c'est regarder les vagues écumer sur les rochers en contrebas. Vers le haut, des bouquets de figuiers de barbarie ont poussé sur le mur, ils les parsèment, ils l'envahissent, vengeurs tenaces enracinés entre les pierres. Par endroits, le passage a percé le minéral et l'on passe dans un abri-sous-roche artificiel, court tunnel couvert de graffitis et sentant la pisse. Des candélabres sont comme au-dessus des flots, expression d'une solitude, présence incongrue d'une perfection minuscule noyée dans un immense et beau chaos.

    Nauplie * Ναύπλιο

    Arriver à la plage, pour enfin goûter le bleu qui berçait notre regard. Agiter ses membres et imaginer à son tour être l'araignée d'eau, la fourmi des flots que l'on croyait voir depuis les hauteurs d'Acronauplie en se penchant pour admirer les rochers plonger dans la mer.

    On peut, depuis la plage d'Arvanitia rejoindre celle de Karathona.

    En remontant vers le centre, il y a de belles maisons, comme des villas qui limitent l'espace entre ville et mer. Les murs portent des toits en tuile un peu rose, la chaussée semble briller, comme polie par la marche des chalands.

    Nauplie * Ναύπλιο

    Nauplie * Ναύπλιο

    En voyant les boutiques pour touristes, on croirait sentir des odeurs d'encens, de patchouli et autres babacooleries. Leurs façades sont parfois ornées de vignes ou de fleurs fuchsia et bleues.

    Nauplie * Ναύπλιο

    Les komboloï narguent le mangas peu outillé. La place principale, très italienne, est un vaste espace encadré de façades dont la froideur est contrebalancée par les couleurs. Et l'on s'assoit sur les sièges en osier des cafés pour siroter un ouzo.

    Nauplie * Ναύπλιο

    Une maison d'hôte douce et colorée

    La maison de Liza est de l'autre côté du port de plaisance, dans la ville nouvelle, dans un quartier résidentiel de jolies maisons neuves. Le propriétaire, un chat noir aux yeux émeraude se détache à pas nonchalants le long des tentures orangées, peintes par l'artiste de la maison, Liza, herself. Les couleurs chez Liza sont chaleureuses comme son accueil : Orange, orange, la couleur de la joie, y compris au petit déjeuner dans chaque assiette, et sur les visages de nos hôtes qui semblent toujours un peu contenir je-ne-sais-quel fou rire.

    SDC16542.JPG             SDC16547
     SDC16550.JPG
      Nikos Karouzos est un poète connu originaire de Nauplie.
     
    Yorgos Dalaras a interprété une chanson d'Alice Tori (paroles) et Tassos Gkrous (musique) intitulée Nafplio:
     
       
     

    Με ένα βλέμμα ωραίο
    στα όνειρά σου επιπλέω
    ταξιδεύω βράδυ
    συντροφιά μ' ένα σου χάδι
    με ελπίδες και αναμνήσεις
    τρέφομαι πως θα γυρίσεις
    το διαισθάνομαι και έτσι χάνομαι

    Μια φωτογραφία
    Ναύπλιο πάλι μ' αφήνει
    αγκαλιά με σένα
    και ένα ήλιο που δεν σβήνει
    ίσως κάποτε γυρίσεις
    κουβαλώντας αναμνήσεις
    όταν κουραστείς μακριά να ζεις

    Με ένα βλέμμα μπήκα
    στα όνειρά σου και σε βρήκα
    για να σου θυμίσω
    πως ποτέ δεν κάνω πίσω
    με ελπίδες και αναμνήσεις
    τρέφομαι πως θα γυρίσεις
    το διαισθάνομαι και έτσι χάνομαι

    Avec un regard ravi
    je flotte dans tes rêves
    je voyage de nuit
    en compagnie de tes caresses
    avec des espoirs et des souvenirs
    je nourris ton retour
    je le pressens et je m'égare

    Une photographie
    Nauplie me laisse encore
    dans tes bras
    et un soleil qui ne s'éteint pas
    peut-être reviendras-tu un jour
    emportant des souvenirs
    quand tu seras fatigué de vivre loin.

    Je suis entré avec un regard
    dans tes rêves et je t'ai trouvé
    pour me souvenir de toi
    pour que jamais je n'aille en arrière
    avec des espoirs et des souvenirs
    je nourris ton retour
    je le pressens et je m'égare

     
           
                               Traduction personnelle *          

    * autres propositions bienvenues -voir commentaires

     

    Toutes les photos présentées ici sont personnelles.

     

    Liens / Links

    Site de Nauplie

    Chambre d'hôte à Nauplie : La maison de Liza
    Des conseils pour les plages
    Un article sur la maison de Liza
    Un deuxième article sur la maison de Liza
    Nikos Karouzos, poèmes (sur ce blog)
    Mes escapades en Grèce : Un blog avec de belles balades à Nauplie et ses alentours (je viens de le découvrir)

    « Georges Moustaki et Dalaras : une rencontre en public à ParisElections régionales en Grèce remportées par la gauche »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    11
    FANNY
    Jeudi 18 Avril 2013 à 09:42
    FANNY

    C'est vraiment emouvant pour nous, les Grecs, de lire des articles si chaleureux sur notre pays, notre mode de vie, notre culture par des personnes si cultivees et sensibles comme Liza et vous.................

    Merci Dornac :-)

    FANNY.

    10
    Lundi 29 Août 2011 à 16:49
    Dornac

    C'est normal, on reçoit beaucoup des Grecs.

    9
    Jeudi 25 Novembre 2010 à 09:56
    Danaou

    rien de tout cela !

    Bizzzes de l'Abeille du jardinoux

    Danaou

    8
    Mercredi 24 Novembre 2010 à 20:17
    Dornac

    d'accord...  serais-tu Philhellène ? As-tu été à Nauplie ?

    7
    Mercredi 24 Novembre 2010 à 17:34
    Danaou

    Depuis quelque temps, via nos blogs, je connais Liza et Kafenio !

    Je t'invite au Jardinoux et tu verras dans la colonne de  droite que la chambre d'hôte de Liza est en bonne place !

    Bizzzes de l'Abeille du jardinoux

    Danaou

    6
    Mercredi 24 Novembre 2010 à 16:30
    Dornac

    Ouiii... suivez les liens !

    5
    Mercredi 24 Novembre 2010 à 16:10
    Dornac

    Bon courage alors. Tranquille, quand même. C'est bon de se désintoxiquer d'internet pendant quelques temps. Merci pour ce message.

    4
    Mercredi 24 Novembre 2010 à 10:27
    Danaou

    une maison d'hôtes bien chaleureuse, j'en suis bien certaine !

    Bizzzes de l'Abeille du jardinoux

    Danaou

    3
    Mardi 23 Novembre 2010 à 22:58
    lizagrèce

    Nous revenons aujourd'hui de la montagne où nous séjournions sans internet (mis à part le petit café internet à 7 kms ) ... Je viens donc de découvrir ton article sur Nafplio.

    Tu as réussi à faire de très jolies photos.J'aime particulièrement celle de la promenade le long de la mer.  Je te remercie aussi pour ce que tu as fait sur ma maison. Microula t'envoie une affectueuse poignée de pattes et elle trouve aussi que tu l'as bien photographiée

     

    J'ai du retard dans la lecture des articles, mais ça va se faire petit à petit.

    2
    Mardi 23 Novembre 2010 à 16:13
    Dornac

    Parakalo. Bises

    1
    Mardi 23 Novembre 2010 à 15:23
    BENICHOU

    Merci.

    Grosses Bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :