• Petit hommage au Greco

    El-Greco-Jeune-homme-soufflant-sur-un-tison.jpg

    En me promenant dans les rues de Thessalonique, j'ai rencontré un jeune Bulgare qui vendait des cierges devant l'église Sainte Sophie.

    En voyant ce gamin, j'ai pensé au tableau du peintre El Greco (Jeune garcon soufflant sur un tison) que j'avais vu au musée de Capodimonte de Naples quelques mois auparavant et je lui ai demandé de poser pour moi. Il était ravi, un peu intimidé, flatté, tendre et touchant :

     

    hommage-au-Greco.JPGPhoto personnelle

    En tête d'article le tableau de Domenikos Theotokopoulos dit El Greco : Jeune garcon soufflant sur un tison, 1570-1572, musée national Capodimonte, Naples (photo RMN).

     

    Voir aussi

    Sur El Greco:
    Wikipedia
    Blog de J.M Onkelinx
    Lib-art.com

    Autres tableaux d'El Greco sur ce blog :
    Baudelaire Spleen chanté en grec par Pyx Lax
    Liberte de la presse en Grèce et en France
    Andreas Calvos Ode VI
    Lazopoulos à Paris

     

     

    « Sotiria Leonardou : les mots du vent * Του ανέμου οι λέξειςVassilikos: En buvant de l'ouzo Sans rival*Πίνοντας ούζο Σαν Ριβάλ »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    4
    Samedi 23 Mars 2013 à 21:14
    Dornac

    Merci.
    Je ne sais pas si elle est belle (techniquement), mais l'instant était beau et j'espère que c'est ce qui vous fait dire que la photo est belle.

    3
    Samedi 23 Mars 2013 à 16:49
    miriam

    Quelle belle photo!

    2
    Mercredi 20 Mars 2013 à 19:52
    Dornac

    Oui ! Il a pris très au sérieux la photographie, il a voulu faire bien. Il esquissait aussi quelques sourires flattés derrière ses longs cils, légèrement rougissant.
    Je ne pensais pas que ça lui ferait plaisir aussi.
    Si ce moment là n'avait pas aussi été une Rencontre, je n'aurais pas décrit la situation.
    En fait, j'ai d'abord photographié les cierges sous cette petite chapelle devant l'église et il s'est immédiatement poussé pour me laisser prendre la photo. J'ai ensuite visité l'église sainte Sophie, avec à l'esprit l'idée que j'aurais dû lui demander de rester, tout en étant très gênée d'avoir à lui demander. Ca m'a coûté quand même un tout petit peu, parce que je n'osais pas, et je me suis dit qu'il fallait tenter cette demande et tant pis s'il refusait.
    Il a accepté tout de suite avec un élan de surprise et de fierté. Quel bonheur !

    1
    Mercredi 20 Mars 2013 à 14:27
    lizathenes

    Il est bien sérieux ce petit vendeur de cierges.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :