• Yannis Kounellis * Γιάννης Κουνέλλης

    01. Kounellis Senza titolo, 1973

    Yannis Kounellis (Γιάννης Κουνέλλης, on écrit aussi Jannis) est né au Pirée en Grèce en 1936 et a étudié l'art à Athènes avant de s'exiler en Italie à 19 ans pour poursuivre ses études à l'Académie des Beaux-Arts à Rome, où il s'installe définitivement.

    C'est donc là qu'il s'est fait connaître, dans les années 60 avec des expositions à la galerie Tartaruga.

    Pourquoi Rome ? Parce que dans les années 50 les grands cinéastes néo-réalistes, les écrivains italiens de cette ville méditerranéenne lui semblaient être le terreau propice à la création. La madone du Titien a joué un rôle décisif dans son choix : c'est elle qui l'a invité à s'installer. Il va habiter à quelques pas de la Piazza del Popolo où se trouvent à portée d'yeux deux Caravage dans l'église Santa Maria del Popolo.

    Ses premiers tableaux exposés à la galerie Tartaruga sont des compositions de lettres, de chiffres, de signes, de symboles mathématiques, rappelant les codes signalétiques de la vie urbaine. Il poursuit la logique des expressionnistes abstraits, ou des cubistes inspirés par le signe originel.

     

    Jannis Kounellis Senza titolo

     

    1-j.kounellis.jpg

     

    Jannis Kounellis- Z-3

     

    untitled 1960

    1960

     

    Kounellis senza titolo (notte) 1965

    1965

    La galerie Tartaruga expose l'Arte povera, Kounellis participe à ce mouvement où sont réhabilités les objets et les matières méprisés. En cela le mouvement est politique puisqu'il s'attaque aux préjugés bourgeois, aux clichés artistiques éthérés et détachés de la vie réelle, à la société de consommation.

     

    Kounellis-Jannis-Untitled-7-1988.jpg

     

    Après avoir peint les signes paléontologico-signalétiques, il va utiliser des matériaux pauvres comme le sable, les chiffons, la terre, le bois, le goudron, la corde, la toile de jute, les vêtements usés, faire de la « récup' ». Pour la construction de ses œuvres, il est marqué par celles d'Alberto Burri (tableaux en toiles de jute) et de Fontana (tableaux monochromes fendus au rasoir), Yves Klein, Piero Manzoni, il cherche à transcender la poésie de l'Art informel.

    Kounellis interroge le rapport entre nature et culture. Pour l'exprimer, il met en contact physique l'un et l'autre.

    Il joue avec cette interrogation (mystique et métaphysique), comme il joue de la portée symbolique de cette articulation. C'est bien ce que sont les totems : leur mise en scène en font des objets sacrés.

     

    Revenons à nos moutons...

    sans titre 1968 (rmn)

    1968

     

    Kounellis-letto

     

    La particularité de ses œuvres est l'agencement de ces matériaux en opposition de valeurs.

    L'organique frottant le minéral :

     

    Kounellis Senza titolo, 1969

    1968

     

    Kounellis Jannis-Untitled 1986

     

    jannis-kounellis.-1.jpg

     

    La respiration (des plantes) et l'étouffement (des sacs), le pur et l'impur:

     

    2. jannis-kounellis 4

     

    Le vivant et l'inerte :

     

    Kounellis - horis titlo 1

     

    Le perroquet devant la plaque de métal (1967) est vivant tout comme les douze chevaux installés dans la galerie Attico de Rome en 1968 : I Cavalli est la réification de la frise des Panathénées du Parthénon, c'est une expérience vivante.

     

    Kounellis Cavalli

     

    Enchaînement cruel de ma part: les premiers quarts de bœufs ont été exposés en 1989 à Barcelone aux Espai Poublenou

     

    2-kounellis.jpg

     

    Kounellis Barcelone

       

    La destruction : statues cassées, traces de combustion et référence à la Grèce ancienne

     

    Kounellis a burned justice

     

    Jannis Kounellis 1980

     

    Des ombres, des traces, des cendres...

     

    no title 1999

    1999

     

    Giannis-Kounellis.jpg

     

    Les occlusions visuelles sont récurrentes dans l'oeuvre de Kounellis : comme à la fin des années 60 lorsqu'il réalisa une porte murée à San Benedetto del Tronto, composée de blocs de pierres superposés, le thème revient dans les années 1980 et 2000.

     

    jannis-kounellis-04

     

    Kounellis Jannis Untitled 6

     

    Blocage de la vision, enfermement de l'espace qui est le cadre du « tableau » dont il part pour réaliser ses œuvres avant de se concentrer sur les objets. Tout l'environnement de l'œuvre constitue le cadre et Kounellis se considère exclusivement comme un peintre.

     

    Les labyrinthes de tôles métalliques:

     

    Kounellis Jannis Untitled 8

     

    Suspensions...

     

    1. Jannis-kounellis 1

     

    Culture et nature

    La Grèce mise à sac par la Troïka (interprétation personnelle):

     

    Kounellis Athènes 2

    Kounellis Athènes 1

    Exposition au musée des Cyclades à Athènes en 2012 (photos personnelles)

     

    Musée di Capodimonte (Naples, photos personnelles):

     

    Kounellis-Naples.JPG

     

    Kounellis Naples 1


    Exposition en Chine intitulée Translating China, 2011:

     

    Kounellis 4b iron scales, Chinese bow

     

    Kounellis 2- iron panel, china, steel wire

     

    Kounellis-Translating-China.jpg

     

    kounellis-glasses-translating-china.jpg
     
    kounellis-translating-china.jpg

     

    Kounellis a réalisé des commandes par exemple en France, en 1995 au château de Plieux, ainsi que la porte de la Sainte Croix a Jérusalem et des œuvres pour le théâtre.


    Exposition à Chaumont-sur-Loire :

     

    2. Chaumont Kounellis


    Château des Plieux (Plieux, Gers):

     

     

    Kounellis châteaux de Plieux, 1995

     

    Le support en métal -rappel de l'épopée industrielle du XIXe siècle (comme lorsqu'il utilise le charbon) domine ses œuvres :

     

    Jannis Kounellis 2002

    2002

     

    1. Kounellis

     

    Kounellis Jannis Untitled 3

     

    Kounellis Jannis Untitled 2

     

    Kounellis-1--violin-iron-panel--metal-net--stee.jpg

     

    Jannis-Kounellis--2009--litho--staal--hout--kolen.jpg

     

    -jannis-kounellis-.png

     

    3-Kounellis-Jannis-Untitled-5.jpg

     

    3-Jannis-Kounellis--2006-Iron-plates--shoes--bed-frame--ste.jpg

     

    3-Jannis-Kounellis-with-Untitled--2010.-Ambika-P3--London.-.jpg

    Yannis Kounellis

     

    Il est exposé dans les biennales de Venise (1972 et 1982 par exemple) et dans de nombreux musées dans le monde (dont le Musée d'Art Moderne à Paris, le musée des arts contemporains de Chicago). Il est considéré comme un artiste majeur des XXe et XXIe siècles.

     

    Interview de J. Kounellis par Philippe Daverio pour son émission Passepartout (en italien):

     

     

    Les photos ont été prises sur internet sauf indication de ma part (photos personnelles)

     

    Liens / Links

    Dialogue d'art contemporain (Dialogue entre Jannis Kounellis et Bruno Corà, directeur du musée d’Art moderne de Lugano le lundi 26 janvier 2009, en français et en italien, INHA Institut National d'Histoire de l'Art).

    Galerie Lelong à Paris (8e)

    Sur l'exposition au musée des Cyclades d'Athènes (blog Grèce à l'ouest)

    Yannis Kounellis : photo d'une installation sur ce blog

     

    1 Une Quinzaine en Enfer dornac

    « Orphée aux Enfers: le Heavy Metal grec (I)Cavafis : La Ville * Η Πόλις »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :