• Cherchez la Grèce dans le clip d'Adèle : Rolling in the deep

    Adele.jpg

    Un petit jeu (une fois n'est pas coutume) : Adèle interprète un jazz-rock*, Rolling in the deep.

    Je vous propose de relever dans cette video les allusions (involontaires) à la Grèce
    (ancienne et moderne)
    .

     

    Cliquez sur "Ecrire un commentaire".
    N'hésitez pas, avec ou sans les réponses exactes, à en inventer d'autres, aussi farfelues que possible.

     

     

    * Les connaisseurs n'hésiteront pas à laisser un commentaire scandalisé pour corriger mon erreur, s'il y en a une. Adele définit la chanson comme un "dark blues-y gospel disco tune".
    We could have had it all / Rolling in the deep / You had my heart inside of your hand / And you played it to the beat.

    J'ai ensuite cherché Crazy (2006) de Gnarls Barkley (qui est basé sur la B.O du film italien Nel Cimento di Tucson de Reverberi), et tiens... justement, je suis tombée sur un mixage entre les deux chansons : Crazy in the deep.

     

    « Avec la première goutte de pluie*Με την πρώτη σταγόνα της βροχήςVamvakaris: Tous les rébètes du monde* Όλοι οι ρεμπέτες του ντουνιά »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    6
    Pascal
    Jeudi 18 Avril 2013 à 09:39
    Pascal

    Cette chanteuse que je ne connaissais pas a du coffre, et un phrasé très maîtrisé... Pour ce qui est des allusions à la Grèce ancienne ou moderne (j'espère qu'on aura droit à un corrigé!) j'ai relevé le bris de vaisselle tout-venant, et, assez furtivement, sur la table couverte de polyèdres en papier, un des solides de Platon, plus précisément un dodécaèdre, constitué de douze pentagones. Concernant le bris de vaisselle, outre la célèbre scène de "Jamais le dimanche", il y a l'anecdote à propos de Heinrich Schliemann, qui avait laissé entre deux campagnes de fouilles sur la colline d"Hissarlik, le site de Troie un malle pleine de vaisselle antique en dépôt dans une famille grecque des environs, ce qui permettait aussi de la dissimuler à la cupidité des fonctionnaires Ottomans. L'année suivante, quand il avait voulu la récupérer, les braves gens lui avaient répondu qu'ils étaient désolés, mais qu'ils avaient eu un mariage à célébrer, et que la vaisselle avait subi un sort funeste... C'est peut-être une légende, en tous cas le pompeux tombeau que Schliemann a laissé en héritage au cimetière d'Athènes ne compense pas une telle perte...

    5
    Mercredi 11 Mai 2011 à 17:51
    Dornac

    Buvez de l'ouzo et vous verrez la Grèce:

    4
    Mardi 10 Mai 2011 à 22:12
    josette

    Rien vu de grec là-dedans à part les moulures ! Mais Adele, dont je ne connaissais que le nom, est une belle découverte ...

    3
    Lundi 9 Mai 2011 à 07:51
    Dornac

      Merci. Voilà un récit qui sent bien l'ouzo. Les verres transparents auraient pu d'ailleurs être remplis d'ouzo pur (sans eau).

    2
    Dimanche 8 Mai 2011 à 22:06
    lizagrèce

    D'abord il y a de la musique et de la danse comme dans toute  fête grecque qui se respecte

    Puis, il y a La couleur blanche, qui revient souvent, comme un refrain .. comme une ville aux murs chaulés

    Ensuite, on voit des piles de verres transparents, ceux  dans lesquels Narcisse se mire , après minuit,  surtout quand il a  son compte de ouzo et qu'il voit le Centaure se ballader sur  les murs. 

    A la fin il ne voit plus rien du tout, sauf  les piles d'assiettes brisées, preuve qu'il s'est bien amusé, qu'il a bien dansé et que la musique était bonne.

    1
    Dimanche 8 Mai 2011 à 10:21
    Dornac

    Vous avez eu le temps de les compter, les 12 faces... quel oeil ! Bravo !

    Devant l'afflux massif de participation au jeu, vous le constaterez vous-même, j'ai dû tarder à donner les réponses.

    Outre les bris de vaisselle, on peut voir dans la décoration des moulures représentant un char qu'on suppose être conduit par Phaeton (à 2') ainsi qu'un centaure archer (le signe du sagittaire) à 2'43. On pouvait aussi imaginer que le danseur à la lance qui s'acharne à plusieurs reprises sur un dragon invisible pouvait être soit Persée, soit l'anatolien saint Georges. Les étoiles (étincelles) à 2'12 et 2'23 peuvent aussi rappeler les constellations (Persée, Andromède...), le papier en feu (3'37 à 40) rappeler le phénix (surtout au milieu des tours...)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :