• Constantin Cavafis : Une demi-heure * Μισή Ώρα

    Fassianos-1.JPG

     

    Une demi-heure

     

    Je n’ai pas réussi à te plaire, et je ne pense pas
    y arriver jamais. Quelques mots, une approche
    comme avant-hier au bar, et rien de plus.
    Que ce soit triste, je ne dis pas. Mais nous autres artistes,
    à force de concentration, et bien entendu pour un court
    laps de temps, il nous arrive d’éprouver un plaisir
    qui a presque l’apparence de la réalité.
    C’est ainsi qu’avant-hier au bar - la générosité
    de l’alcool y étant pour beaucoup - j’ai connu
    une demi-heure d’amour parfait.
    Et tu as dû comprendre, il me semble,
    puisque tu as fait exprès de t’attarder un peu.
    C’était une grande nécessité. Car en plus
    de mon imagination, en plus de la magie de l’alcool,
    il fallait que je voie tes lèvres,
    il fallait que ton corps soit proche.

    1917

       

    Μισή Ώρα

     

    Μήτε σε απέκτησα, μήτε θα σε αποκτήσω
    ποτέ, θαρρώ. Μερικά λόγια, ένα πλησίασμα
    όπως στο μπαρ προχθές, και τίποτε άλλο.
    Είναι, δεν λέγω, λύπη. Aλλά εμείς της Τέχνης
    κάποτε μ’ έντασι του νου, και βέβαια μόνο
    για λίγην ώρα, δημιουργούμεν ηδονήν
    η οποία σχεδόν σαν υλική φαντάζει.
    Έτσι στο μπαρ προχθές —βοηθώντας κιόλας
    πολύ ο ευσπλαχνικός αλκολισμός—
    είχα μισή ώρα τέλεια ερωτική.
    Και το κατάλαβες με φαίνεται,
    κ’ έμεινες κάτι περισσότερον επίτηδες.
    Ήταν πολλή ανάγκη αυτό. Γιατί
    μ’ όλην την φαντασία, και με το μάγο οινόπνευμα,
    χρειάζονταν να βλέπω και τα χείλη σου,
    χρειάζονταν να ’ναι το σώμα σου κοντά.

    1917

                                                                 
    Traduction de Dominique Grandmont, En attendant les barbares et autres poèmes, Gallimard.   Από τα Κρυμμένα Ποιήματα 1877;-1923, Ίκαρος 1993

     

    Tableau d'Alekos Fassianos.

     

    Liens / Links :
    Cavafis' website
    Biographie de l'auteur
    Constantin Cavafy (wikipedia)
    English wikipedia
    Cavafiscompupress.com (site en hommage à l'auteur
    avec de nombreux poèmes en Grec et traduits en Anglais)

    Quelques poèmes de Cavafis sur ce blog   

        

    « Barbara et le beau Georges Moustaki : la dame bruneChangez tout * Les indignés grecs Αγανακτισμένοι 15/06/2011 »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    6
    Jeudi 16 Juin 2011 à 00:49
    Dornac

    Ah, nous y voilà ! Après on les accuse de ne pas faire de vent.

    5
    Jeudi 16 Juin 2011 à 00:49
    Dornac

    Merci.

    4
    Jeudi 16 Juin 2011 à 00:48
    Dornac

    Félicitations à Dominique Grandmont, donc ?

    3
    Lundi 13 Juin 2011 à 09:47

    très intéressant ce blog!

    2
    Lundi 13 Juin 2011 à 09:31
    benichou

    Très beau, et assez direct, comme peuvent l'être les Grecs qui ont l'art d'aller à l'essentiel.

    1
    Dimanche 12 Juin 2011 à 22:07
    Lizagrèce

    Pas facile du tout à traduire ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :