• Kiki Dimoula : Haut les mains * Ψηλά τα χέρια

    Edouardos Sakagian Apres l’enterrement

     

    Haut les mains

    À la chaleur qui te rend fou s'ajoute
    l'asphyxie de ta propre saison.

    Tu montes la garde – quels territoires ?
    Le devoir inconnu te tape sur le crâne.
    Une brise perdue
    te frôle comme une balle.
    Sans doute une rescapée de la bataille féroce
    entre souhait et accomplissement.

    Tu l'arrêtes enquêtes interroges
    feuille de route – en express.
    La respiration s'est allégée un peu
    tu abandonnes la garde – quels territoires ?
    Et lâches tes petites histoires
    - attention, tu trahis le secret
    tu vends la patrie pour un ça ne rapporte rien.

    Tiens bon. Lève bien haut les promesses.
    Ne marchande pas de fraîcheur collabo.
    Bientôt va s'apaiser la guerre des ferveurs
    le métabolisme tranquille va se rendre
    aux ventilateurs vainqueurs – ni vu ni connu.

         

    Ψηλά τα χέρια

    Σὲ τρελαίνει ἡ ζέστη
    σὺν ἡ ἀσφυξία τῆς δικῆς σου ἐποχῆς.

    Φυλᾶς σκοπιὰ – ποιά ἐδάφη;
    Σὲ χτυπάει κατακέφαλα τὸ ντάλα ἄγνωστο χρέος.
    Καὶ περνάει δίπλα σου ξυστὰ
    ὅπως σφαίρα κάποιο ἀδέσποτο ἀεράκι.
    Θά 'χει ξεφύγει ἀπὸ τὴν ἄγρια μάχη
    μεταξὺ εὐχῆς καὶ ἐκπλήρωσης.

    Τὸ συλλαμβάνεις ἀνακρίνεις ἐρευνᾶς
    φύλλο πορείας – ταχυτάτη.
    Ἐν τῶ μεταξὺ κάπως διευκολύνεται ἡ ἀναπνοὴ
    παρατᾶς τὴ σκοπιὰ – ποιά ἐδάδφη;
    ἀρχίζεις ψοὺ ψοὺ ψοὺ τὰ μὺχια
    - πρόσεχε, διαρρέεις μυστικὸ
    πουλᾶς τὸ ἔθνος γιὰ ἕνα δὲ συμφέρει.

    Κράτα. Ψηλά τὸ δέλεαρ.
    Μὴν παζαρεύεις δοσίλογη δροσιά.
    Ὅπου νά ' ναι θὰ κοπάσει πιὰ ὁ πόλεμος τῶν οἴστρων
    θὰ συνθηκολογήσει ἤρεμος ὁ μεταβολισμὸς
    νικητὲς οἱ ἀνεμιστήρες – ποιός μᾶς πιάνει.

                                                                     
    Traduction de Michel Volkovitch, Je te salue jamais,
    Desmos, 1997.
      Κικὴ Δημουλᾶ, in Χαῖρε ποτέ.

     

    Tableau en tête d'article d'Edouardos Sakagian (Εδουάρδος Σακαγιάν) : Après l’enterrement.

     

    Liens/Links

    Prix européen de la littérature (biography in English /biographie en Français)

    Le site de Michel Volkovitch:Traductions de poèmes de Kiki Dimoula par M. Volkovitch

    La pierre et le sel: Autres poèmes de Kiki Dimoula en ligne

    Extrait d'une conférence de M. Volkovitch (sur les difficultés de la traduction) avec Kiki Dimoula

    English biography of Kiki Dimoula on wikipedia

      

    « Epta piges : les Sept Sources de RhodesDzaz pour les Apifioux (jazz grec) * τζαζ »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Mardi 8 Mai 2012 à 10:12
    Dornac

    J'y vais.

    2
    lizagrèce
    Jeudi 18 Avril 2013 à 09:29
    lizagrèce

    Un poème de circonstance !

    Sur mes 2 blogs il y a aujourd'hui des images du 1er Mai

    http://maisondeliza.over-blog.fr

    http://lizathenes.canalblog.com

    3
    FANNY
    Jeudi 18 Avril 2013 à 09:29
    FANNY

    La Grande Kiki Dimoula, a TOUT dit a sa facon que j'aime bien et admire!

    FANNY.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :