• Nikos Engonopoulos : Au point du jour * Όρθρου Βαθέος

    --------------------.JPG

     

    Au point du jour

     

    ce qui en moi
    émouvait
    les gens
    -et les émeut toujours-
    c'est
    ma ressemblance frappante
    avec

    Abraham Lincoln

    si bien que le jour où l'on dressa ma statue de bronze
    sur une place quelconque du Pirée
    on vint déposer
    à mes pieds
    en silence
    quelque chose
    qui ressemblait
    -je voyais mal du haut de mon socle-
    à une dépouille
    à un brasero
    de cuivre
    aux charbons ardents

    j'ai attendu qu'il fasse bien nuit
    puis m'approchant
    pour voir
    j'ai découvert
    -quelle joie-
    que ce n'était rien
    d'autre que
    les yeux noirs de la femme que j'aime
    qui
    brillaient
    dans
    les ténèbres.

        

    Όρθρου Βαθέος

     

    εκείνο που σ' εμένα
    συγκινούσε
    -και συγκινεί πάντοτε-
    τους
    ανθρώπους
    είναι
    η καταπληκτική μου ομοιότης
    με τον
    Aβραάμ Λίνκολν

    μάλιστα σαν κάποτες ανεγέρθηκε το μπρούντζινό μου άγαλμα
    σε μίαν οποιαδήποτε πλατεία του Πειραιώς
    εναπόθεσαν
    στα πόδια μου
    σιωπηλά
    κάτι
    που έμοιαζε
    -δεν εδιάκρινα καλά πάν' απ' το βάθρον-
    σαν λείψανο
    σα χάλκινο
    μαγκάλι
    μ' αναμμένα κάρβουνα

    περίμενα να νυχτώση καλά
    κι' όταν επλησίασα
    να δω
    διεπίστωσα
    -με τι χαρά-
    ότι δεν είταν τίποτ' άλλο
    παρά
    τα μαύρα μάτια της γυναίκας π' αγαπώ
    που
    ελάμπανε
    μέσ' στο
    σκοτάδ.

         
    Traduction de Michel Volkovitch in Anthologie de la poésie grecque contemporaine, Gallimard, 2007.    

     

     Nikos Engonopoulos (1907-1985) était non seulement un poète mais également un peintre surréaliste. Le tableau en tête d'article est intitulé Poète du Pirée  (Ποιητής Στον Πειραιά).

    -------------------1935.----------.jpg Nikos Engonopoulos : Autoportrait, 1935 (Tempera sur bois)
    Νίκος Εγγονόπουλος : Αυτοπροσωπογραφία, 1935 (Τέμπερα σε ξύλο)

      Liens / Links

    Le site officiel de Nikos Engonopoulos
    Autres poèmes de Nikos Engonopoulos sur ce blog

     

    « Nikos Kavvadias : Femme * ΓυναίκαNikos Engonopoulos : Poésie 1948 * Ποίηση 1948 »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Jeudi 1er Juillet 2010 à 22:39
    lizagrèce

    Je viens de découvrir cet artiste complet que je ne connnaissais pas

    2
    Vendredi 2 Juillet 2010 à 22:39
    Dornac

    Je crois qu'il a plus peint qu'été poète. Il a fait ses études à Paris au lycée Henri IV.

    3
    Mardi 6 Juillet 2010 à 20:17
    Philomène

    Je continue à découvrir avec toujours de l'étonnement et du plaisir les peintures et les poèmes.

    4
    Mercredi 7 Juillet 2010 à 11:28
    Dornac

    Merci. Je viens d'aller faire une visite sur votre blog et j'ai bien aimé votre conte arménien ("A qui la faute?") même s'il est un peu cruel envers les sourds et les aveugles... je vis dans un monde où l'on pardonne facilement aux imbéciles (et on les encourage même à le rester parfois).

    5
    Mercredi 7 Juillet 2010 à 20:44
    Philomène

    Mais le conte arménien n'est pas de moi ! Il y a le nom de l'auteur ! Par contre, j'ai aussi écrit des contes mais les miens finissent bien !!!

    6
    Jeudi 8 Juillet 2010 à 18:35
    Dornac

    Oui, j'ai fait un raccourci. Pardon.

    Je pardonne aux auteurs quand leurs récits finissent mal, pas tout de suite, le temps de digérer, mais au bout d'un certain temps...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :