• Odysseas Elytis : Tout ce que le destin m'écrivait * Τα όσα η μοίρα μου 'γραφε

    Odysseas Elytis : Tout ce que le destin m'écrivait * Τα όσα η μοίρα μου `γραφε

     

     

    Τα όσα η μοίρα μου 'γραφε

    Τα όσα η μοίρα μου 'γραφε
        κι άλλος κανείς δεν ξέρει
    Τα βρήκα μέσα στον καφέ
        τα διάβασα στο χέρι

    Ποτάμι βρήκα σκοτεινό
        μια σφαλιγμένη πόρτα
    Κοράκια πάνω στο βουνό
        και φίδια μες στα χόρτα

    Μακάρι να 'μουν σαν τα ζα
        που βοσκούνε στον κάμπο
    Γράμματα να μη γνώριζα
        μες στα μυστήρια να 'μπω

    Μυστήρια τέτοια δε συμφέ-
        να ψάχνω δε συμφέρει
    Φέρτε μου δεύτερο καφέ
        κι αλλάξτε μου το χέρι.

     

    Tout ce que le destin m'écrivait

    Tout ce que le destin m'écrivait
        et personne d'autre n'a su
    Je l'ai trouvé dans le café,
        dans la main je l'ai lu.

    J'ai trouvé les mornes eaux,
        une porte fermée très sûrement,
    dans la montagne des corbeaux,
        et sous la salade des serpents.

    Ah si j'étais comme les bêtes
        qui dans la plaine vont paître
    Vers nul mystère n'irait ma tête
        je n'aurais alors pas de lettres

    De tels mystères ne me plaisent pas
        ne me plaisent pas de rechercher
    Apportez-moi un autre café,
        et cette main-là changez-la moi.

                      
        Traduction personnelle 

     Autres propositions bienvenues, voir commentaires.

    Recueil : Les R d'Eros (Τα ρω του έρωτα Ta rho tou Erota, en anglais  The Rhos of Eros)

     

    En tête d'article, un tableau de Yannis Pappas : Les trois Moires (Τρείς Μοίρες, Αθήνα 1971, Ακρυλικό σε καμβά)

     

    Antonis Adonis Skamnakis (Αντώνης Σκαμνάκης) a mis le poème en musique. En voici deux interprétations...

    Nena Venetsanou :

     


    Vidéo : Τανάσης Το .Πριόνι

     

    Le groupe Chaïnides :

     


    Video : thanasis karanikas
     

     

     

    Liens / Links

    Sur Odysseas Elytis

    O. Elytis sur ce blog :  

          > Suite de la rubrique Elytis de ce blog >>Ils sont venus déguisés en amis, mes ennemis

     

     

    « L'enfant grec peint par... Yorgos IakovidisChaïnides * Χαΐνηδες »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Novembre 2015 à 15:04
    coucou...
    ici, "ma" version
    https://oulipiatraductions.wordpress.com/2015/05/23/de-quoi-mon-futur-sera-fait/
    2
    Mardi 3 Novembre 2015 à 20:10

    Merci Oulipia !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :