• Séféris : Le vent, même quand il souffle... * Κι ἂν ὁ ἀγέρας

    vasso-katraki-1.jpg

     

    Ce poème de Georges Séféris est tiré de son recueil Μυθιστόρημα (Mythistorima -Mythologie, 1933-34) :

     

    XIX

    Le vent, même quand il souffle, ne nous rafraîchit pas
    Et l'ombre reste mince sous les cyprès
    Et les montagnes trop abruptes à l'entour.

    Ils sont lourds à porter,
    Les amis qui ne savent plus comment mourir.

     

    ΙΘ´

    Κι ἂν ὁ ἀγέρας φυσᾶ δὲ μᾶς δροσίζει
    κι ὁ ἴσκιος μένει στενὸς κάτω ἀπ᾿ τὰ κυπαρίσσια
    κι ὅλο τριγύρω ἀνήφοροι στὰ βουνὰ

    μᾶς βαραίνουν
    οἱ φίλοι ποὺ δὲν ξέρουν πιὰ πῶς νὰ πεθάνουν.

           

    Traduction de Jacques Lacarrière et Égérie Mavraki,
    Mercure de France, 1964

       

     

    Illustration en tête d'article de Vasso Katraki (xylographie)

     

     

    Mis en musique par Dimos Moutsis (Δήμος Μούτσης) et chanté par Manolis Mitsias (1975):

     

     

    Voir aussi

    Biographie et choix de textes sur le site espritsnomades.com

    Poèmes publiés sur la République des Lettres

    Biographie de Seferis sur wikipedia

    « Anne SylvestreHaris Alexiou : Concert à l'Alhambra, 4 juin 2013 »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :