• Yannis Kondos : L'Anatomiste * Ο Γιάννης Κοντός : Ὁ ἀνατόμος

    tetsis-.jpg

     

    L'Anatomiste

     

    « Le temps ne me fait pas peur »
    m'a dit le boucher
    coupant, hachant, accrochant.

    « Pas question de rester au ciel,
    c'est ici-bas que j'habiterai toujours. »
    Il me regardait, frottant
    ses mains sanglantes
    contre le blanc du tablier.

    « Ma maison est près de l'étang.
    Je pêche toute la nuit
    des anguilles et des lunes. »
    Son coup de couteau
    – droit comme le silence –

    vide le ventre de l'agneau.

    « À midi, quand il pleut,
    je peins le même paysage. »
    Il sépare le foie des viscères.

    Je lis aussi des poèmes.
    Une fois j'ai même lu Hölderlin. »
    Le cœur est tombé de l'étal.
    Il s'est penché, l'a ramassé, raccroché
    avec les autres. 

    Août 1989 - Juin 1992

    In Au tournant du jour

     

    Ὁ ἀνατόμος 

     

    « Δέν τόν φοβᾶμαι τό χρόνο »
    μου εἶπε ὁ χασάπης
    κόβοντας, λιανίζοντας, κρεμώντας.

    « Δέν πρόκειται να μείνω στόν οὐρανό,
    ἐδῶ, στά χαμηλά θά κατοικῶ γιά πάντα. »
    Μέ κοιτοῦσε σκουπίζοντας
    τά ματωμένα χέρια
    στό ἄσπρο τῆς ποδιᾶς.

    « Τό σπίτι μου εἶναι κοντά στήν λίμνη.
    Ὅλη τή νύχτα ψαρεύω
    χέλια καί φεγγάρια. »
    Τραβάει μαχαιριά
    – εὐθεία σάν σιωπή –
    καί ἀδειάζει τήν κοιλιά τοῦ ἀρνιοῦ.

    « Τά μεσημέρια, ὅταν βρέχει,
    ζωγραφίζω τό ἴδιο τοπίο. »
    Ξεχωρίζει συκώτια ἀπό ἐντόσθια.

    « Διαβάζω καί ποιήματα.
    Μιά φοπά διάβασα Χαίλντερλιν. »
    Τοῦ ξέφυγε ἡ καρδιά ἀπό τόν πάγκο.
    Ἔσκυψε, τήν πῆρε καί τήν κρέμασε
    μαζί μέ τά ἄλλα. 

    Αὔγουστος 1989 – Ἰούνιος 1992

    In Στο γύρισμα της μέρας 

     

                                                                                                                       

    Traduction de Michel Volkovitch in Anthologie de la poésie grecque contemporaine, Gallimard, 2007.

         Texte original

    Tableau en tête d'article : Παναγιώτης Τέτσης (Panayotis Tetsis)

     

    Sentimental bourreau de Boby Lapointe
    Video : serotine9

     

    Liens

    Un blog : poèmes  de Yannis Kondos (bilingues grec/français, avec sa biographie).

    Site de Michel Volkovitch
    Yannis Kondos sur ce blog

    Panayotis Tetsis, né en 1925 (english wikipedia)

     

    « Festivals de musique en Grèce : 1- La River's Party (Castoria)La tante de Chicago * Η θεία απ’το Σικάγο (cinéma grec, 1957) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Mardi 2 Novembre 2010 à 16:21
    BENICHOU

    Le tableau n'est pas un peu "réalisme soviétique" ?

    2
    Mardi 2 Novembre 2010 à 18:35
    Dornac

    Haaa ! Hahaha! Je n'y avais pas pensé. Sans doute parce que la posture du boucher appuyé contre son pendoir n'évoque pas pour moi la force du travailleur soviétique héroïque. Mais le sujet et les couleurs (peut-être pas le trait) peuvent effectivement rappeler la peinture réaliste soviétique.

    Merci Zil. Ca m'a rappelé aussi qu'il fallait mettre le lien vers la bio du peintre Tetsis (né en 1925 et qui n'est pas mort).

    3
    Mardi 2 Novembre 2010 à 19:02
    BENICHOU

    En fait j'ai trouvé, c'est du réalisme RUSSE, je retire donc le terme sovietique...

    Tableau de 1875

    http://peinturesetpoesies.blog50.com/peintres-realistes

    4
    Mercredi 3 Novembre 2010 à 13:33
    lizagrèce

    J'aime beaucoup ce texte

    5
    Mercredi 3 Novembre 2010 à 20:01
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :