• Gatsos : J'ai lutté des années durant * Χρόνια καὶ χρόνια πάλεψα

    Maria-Yannakaki.jpg

     

    J'ai lutté des années durant
    j'ai lutté le cœur torturé
    Avec de l'encre et un marteau
    Avec de l'or avec du feu
    une broderie une jacinthe

    Un cognassier fleuri
    à seule fin de te consoler

    Moi qui parfois t'ai effleurée
    avec les yeux des astres

    Étreinte avec la crinière de la lune
    pour danser avec toi

    Dans les champs de l'été
    parmi les chaumes arasés

    Et manger avec toi les trèfles moissonnés
    Immense et noire mer
    au col ceint de galets

    Aux cheveux émaillés de pierres multicolores.

     

    Χρόνια καὶ χρόνια πάλεψα
    μὲ τὸ μελάνι καὶ τὸ σφυρὶ
    βασανισμέμη καρδιά μου
    Μὲ τὸ χρυσάφι καὶ τὴ φωτιὰ
    γιὰ νὰ σοῦ κάμω ἕνα κέντημα
    Ἕνα ζουμπουλι πορτοκαλιᾶς
    Μιὰν ἀνθισμένε κυδωνιὰ νὰ σὲ παρηγορήσω
    Ἐγώ ποὺ κάποτε σ᾿ ἄγγιξα
    μὲ τὰ μάτια τῆς πούλιας
    Καὶ μὲ τὴ χαίτη τοῦ φεγγαριοῦ σ᾿ἀγκάλιασσα
    καὶ χορέψαμε μὲς
    στοὺς καλοκαιριάτικους κάμπους
    Πάνω στὴ θερισμένη καλαμιὰ
    καὶ φάγαμε μαζὶ τὸ κομένο τριφύλλι
    Μαύρη μεγάλη μοναξιὰ
    μὲ τόσα βότσαλα τριγύρω στὸ λαιμὸ
    τόσα χρωματιστὰ πετράδια στὰ μαλλιά σου.

         
    In Amorgos, Traduction de Jacques Lacarrière,
    édition Desmos, 2001.
         

      Νίκος Γκάτσος in Αμοργός
    Nikos Gatsos in Amorgos

          Tableau en tête d'article de Maria Yannakaki

     

     

    For years and years I have struggled with ink and hammer, my tormented heart,
    With gold and with fire to make you embroidery
    A hyacinth from the orange tree,
    A quince tree in flower to comfort you
    I who touched you once with eyes of the Pleiades
    And embraced you in the wild hair of the moon and we danced in the summer fields
    On the strubble after harvest, and we ate the cut clover
    Dark and great loneliness with so many pebbles round your neck,
    so many coloured stones in your hair.

                                                                                         
     

    In Amorgos, translated by Sally Purcell,
    Anvil Press Poetry, 1998.

     

    C'est ainsi que s'achève  le recueil de poème de Nikos Gatsos, Amorgos (1943).
    Vous trouverez sur ce blog quatre autres extraits de ce recueil : voir etsi koimatai, Poso poly s'agapissa, Min Yelas kai min klais ou
    la catégorie Nikos Gatsos).

    Manos Hadjidakis a mis en musique le recueil Amorgos, voici l'extrait correspondant interprété par Maria Farantouri, Doros Dimosthenous, Tassis Christoyiannopoulos dans Amorgos-Op.46 (1970-1987):

     

     

    Le son est meilleur ici dans  l’œuvre intégrale Amorgos-Op.46 (l'extrait précédent est à 39'28): 

     

     

    Si vous avez 47 minutes, écoutez l’œuvre en entier, elle semble inégale -mêlant des accents de classicisme au contemporain, voire dodécaphonique-, mais elle est très belle (seules les trois dernières minutes sont difficiles, étranges, où Manos Hadjidakis chante lui-même en s'accompagnant au piano). 

     

    Liens / Links

    Nikos Gatsos (1911-1992) : biographie de de Gatsos sur wikipedia (en français)

    Amorgos In English : nauplion.net

    La dimension familière de la poésie insulaire de Nikos Gatsos (Lisa Mamakouka)
    Nikos Gatsos: fans sur facebook

    Manos Hadjidakis, son site
    L'album Reflection (wikipedia)
    Biographie de Manos Hadjidakis (wikipedia)
    Biographie sur son site (in english)Nikos Gatsos sur ce blog :  Nikos Gatsos : Καίγομαι* Je brûle (rébétiko)                
                                        D'autres poèmes de Nikos Gatsos

     

    Amorgos, version intégrale en grec (sur Scribd) :

     

                                    

    « L'Express Scopelitis et la légende du capitaine au grand cœurLes Grecs à la Biennale d'art contemporain de Venise »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :