• Kavvadias : Kuro Siwo

    Kavvadias : Kuro Siwo

     

    Kuro Siwo

    στον Yòrgos Papas

     

    Πρώτο ταξίδι έτυχε ναύλος για το Νότο,
    δύσκολες βάρδιες, κακός ύπνος και μαλάρια.
    Είναι παράξενα της Ίντιας τα φανάρια
    και δεν τα βλέπεις, καθώς λένε με το πρώτο.

    Πέρ' απ' τη γέφυρα του Αδάμ, στη Νότιο Κίνα,
    χιλιάδες παραλάβαινες τσουβάλια σόγια.
    Μα ούτε στιγμή δεν ελησμόνησες τα λόγια
    που σου 'πανε μια κούφια ώρα στην Αθήνα.

    Στα νύχια μπαίνει το κατράμι και τ' ανάβει,
    χρόνια στα ρούχα το ψαρόλαδο μυρίζει,
    κι ο λόγος της μες στο μυαλό σου να σφυρίζει,
    «ο μπούσουλας είναι που στρέφει ή το καράβι;»

    Νωρίς μπατάρισε ο καιρός κ' έχει χαλάσει.
    Σκατζάρισες, μα σε κρατά λύπη μεγάλη.
    Απόψε ψόφησαν οι δυο μου παπαγάλοι
    κι ο πίθηκος που 'χα με κούραση γυμνάσει.

    Η λαμαρίνα! ...η λαμαρίνα όλα τα σβήνει.
    Μας έσφιξε το kuro siwo σαν μια ζώνη
    κ' συ κοιτάς ακόμη πάνω απ΄ το τιμόνι,
    πως παίζει ο μπούσουλας καρτίνι με καρτίνι.

     

    Kuro Siwo

    À Yòrgos Papas

     

     Première traversée, un cargo pour la Chine.
    Pénibles quarts, mauvais sommeil et malaria.
    Etranges phares, entre Bombay et Batavia :
    c'est au dernier moment, dit-on, qu'on les devine.

    Longtemps après le Pont d'Adam et Calcutta,
    tu as chargé des sacs de soja plein les cales,
    en trimbalant aussi à toutes les escales
    ces mots qu'en Grèce à ton oreille on chuchota.

    Le goudron douloureux sous les ongles se colle.
    Sur toi, d'autres odeurs incrustées par les ans.
    Et cette voix perdue qui siffle en toi, disant,
    «Chéri, c'est le bateau qui tourne, ou la boussole ?»

    Brève accalmie. Bientôt le temps s'est détraqué.
    Tu as fini ton quart, mais un chagrin tenace
    te suit. Ce soir, mes perroquets ont bu la tasse,
    de même que mon singe à grand-peine éduqué.

    La tôle du bateau ! ... La tôle efface tout.
    Le Kuro-Siwo sombre autour de nous se noue.
    Et toi, baissant les yeux — car la mer est partout —,
    tu vois de quart en quart la boussole qui joue.

                
    In Πούσι (1947)   In Brume (1947)
    Traduction : Michel Volkovitch

     

     Thanos Mikroutsikos a mis en musique ce poème interprété ici par Yannis Koutras (Γιάννης Κούτρας) :

     

    Vidéo : Ελληνικό Τραγούδι

     

    Translittération latine (et phonétique) du poème (pour suivre la chanson si  vous ne lisez pas le grec) :

                         

    Proto taxidi etyche navlos ya to Noto
    dyskoles vardies, kakos ypnos kai malaria.
    Inai paraxena tis indias ta fanaria
    kai den ta vlépis, kathos lene me to proto.

    Per' ap' ti ghéfyra tou Adam, sti Notio Kina,
    chiliades paralavainès tsouvalia soghia.
    Ma outé stigmi den élismonisès ta logia
    pou sou pané mia koufia ora stin Athina.

    Sta nychia baini to katrami kai t'anavi
    chronia sta roucha ta psarolado myrizi,
    ki o logos tis mès sto myalo sou na sfyrizi
    « o bousoulas inai pou stréfi i to karavi ? »

    Noris batarise o kairos k'éki chalasi
    Skatzarisès, ma sé krata lypi mégali
    apopsé psofisane i dyo mou papagali
    ki o pithikos pou icha me kourasi gymnasi.

    I lamarina ! … i lamarina ola ta svini.
    Mas esfixe to kouro siwo san mia zoi
    kai esy kitas akomi pano ap'to timoni,
    pos paizi o bousoula kartini me kartini.

    *****

    Le « ch » se prononce comme en allemand (« ich »), serré entre le palais et la langue.

    Le « th » se prononce comme en anglais : un souffle entre la langue et les dents.

     

     

     Le Kuro Siwo (ou Kouroshio "courant noir") est un courant marin au large du Japon

    En tête d'article une carte des courants marins en Asie dont le Kuro Siwo (source internet)

    Liens / Links

    Biographie de l'auteur sur Wikipedia

    Blog Καλώδια: Lire Kavvadias en grec.

    Site du traducteur (et poète) M. Volkovitch

    Blog sur Nikos Kavvadias (en grec)

    Blog de France 3

    Sur Kavvadias (projethomère.com)

    Nikos Kavvadias : Traverso (en grec)

     

    Sur ce blog :

    Autres poèmes de Nikos Kavvadias

    Un couteau * ένα μαχαίρι

    Marabout

     

     

    Les rubriques de ce blog visibles sur ordinateur ne le sont pas sur le téléphone mobile, les voici donc retranscrites ici:

    Explorer

    Auteurs grecs * Authors

     

    Auteurs grecs * Authors

     

     

     

     

    Musique *** +150 articles

    Art

     

     

       

    Promenades

     

     Rechercher sur ce blog :
     Click for search on this blog

     

     

     

     

    et plus ...

     

     Recevoir une ALERTE de publication : 
                                                            Newsletter

     Contact : 
            Message, cliquez ce lien / Leave a private message here on this link

     

    « Thanos Mikroutsikos * Ο Θάνος ΜικρούτσικοςCanulars * φάρσες »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 28 Mars à 08:58
    dreamer

    Toujours agréable de lire vos présentations.   Par contre il faudrait presque un karaoké   pour suivre , car je suis bien incapable de lire le Grec.

    Le poème (en Français) n'est pas extrait du roman, mais d'un recueil particulier? J'avais vu les photos de marins passant le cap Horn  ... un ami de Yves St Laurent ...   être mousse ça a du être très dur.  Mais des Croisiéristes aux Tankers ou porte conteneurs  ça ne doit pas être triste non plus.  clt

      • Samedi 28 Mars à 10:07

        Bonjour,

        merci pour ce message (je n'ai pas compris la fin).

        Je vais mettre la translittération latine pour que vous puissiez suivre la chanson.

        Bonne journée.

    2
    Samedi 28 Mars à 10:21
    dreamer

    Ma pensée s'égare souvent ... j'ai lu sur wikipédia, d'où ma réflexion sur les difficultés de la vie de marin ... l'auteur a commencé comme mousse, ils étaient en général les souffre douleur et amusements car l'isolement en mer ... soit l'alcool, soit les fêtes,   voyez le personnel à st Nazaire.  Je suis curieux  de la translation, bien le courage pour le confinement, est-ce  le déclencheur pour cet article? 

      • Samedi 28 Mars à 16:24

        J'ai compris que vous ne parliez pas le grec et peut-être n'êtes-vous pas français? Perhaps we could speak english, everybody speaks english... La "translation" in french is "traduction" et je parlais de "translittération". Από που είστε ; Where are you from ?
        Non le confinement ne m'a pas inspiré pour cet article, the quarantine didn't inspire me for this post... oh, or, yes, perhaps, because I need air, sea, air from the sea.

    3
    Ianakis
    Samedi 28 Mars à 12:48

    Kalimera,

    Je reprends contact avec vous ce que je voulais faire depuis longtemps. La situation actuelle a pour côté positif de favoriser les échanges sur la toile.

    Merci pour ce poème relu avec plaisir et que je connaissais, peut-être déjà lu sur le site. Même puissance que Blaise Cendrars et proximité évidente.

    Je suis la personne qui habite Paros et qui photographie les maisons grecques en ruine. On avait échangé à ce sujet. Je continue bien sûr.

    Je rentre de Crète orientale que je ne connaissais pas contrairement à l'ouest que je connais bien. Déçu, terre dure ce qui ne me déplaît pas même en février, mais terre qui me semble abandonnée, une Grèce des années 60 qui a continué de s'enfoncer. La crise n'y est certainement pas pour rien. Suis repassé à Paros, ouvrir la maison et donner des caresses au chat, veilleur fidèle, j'aurais dû l'appeler Pénélope !

    Comme l'écrit Ritsos: "Hiver dans les îles/ Hiver gris/ Le gris domine/ Au dehors et au dedans du paysage"

    Pas de retour en Grèce pour Pâques ...  Pas Pâques grecque ... Et Kiki Dimoula est morte ...

    Les nouvelles que je reçois disent que les grecs respectent bien les consignes, que l'île est déserte.

    J'aimais bien échanger avec vous, ce que j'ai fait qq fois mais vous m'aviez, je crois, répondu sur boite mail qui permettait de ne pas "polluer"

    ce site. Toujours un bonheur de lire et relire vos découvertes.

      • Samedi 28 Mars à 16:23

        Kalimera,

        ravie de vous revoir ! Merci pour ce beau message.

        Oui Kiki Dimoula est morte, je mets de plus en plus de temps à réagir aux annonces de décès.

        Je voulais des images de voyage.

        Pour la Crète déserte, je vous envoie ici : c'est une webcam live de la place Venizelou à Heraklion.

        bonne journée.

    4
    Dimanche 29 Mars à 06:42
    dreamer

    Bonjour à vous, merci pour le travail,  je suis de France et parle Français, seulement pas bien interprété mais compris. L'anglais je le lis et le Français ne pas trop le fauter. Ce que je voudrais c'est entrer en contact avec une personne capable de faire des recherches en Grèce, cotés généalogie ou activités industrielles. Bien cordialement.

      • Dimanche 29 Mars à 09:44

        Bonjour,

        Je vous conseille de voir les liens (dans ma rubrique "vers d'autres sites"), notamment celui de l'association Dictyo (et ici l'endroit où les contacter) qui pourra mieux vous renseigner que moi.

        Quand vous dites "activités industrielles" ce n'est pas plutôt "activités artistiques" (d'après ce que j'ai compris de vos précédents messages) ?

        Disculpe, entiendo l'español pero no lo hablo.

    5
    Dimanche 29 Mars à 15:33
    dreamer

    Non, non, industrielles    c'est à dire pour connaitre les industriels ( du passé) ceux qui exerçaient,   je vous retrouverai une coupure de presse des années 20 (un leader de l'industrie grecque du papier, nommé Lydis)  essentiellement.    mais ça fait plus de 10 ans que je cherche, y compris consulat où l'on m'avait adressé, ne serrait-ce que traduire la coupure. Je vais regarder avec plus d'attention vos liens, merci.

    6
    Dimanche 29 Mars à 16:15
    dreamer

    Bonjour, j'ai recherché l'explication de mon propos sur les marins, les mousses.  Dans l'entourage de Yves st Laurent  les sorties étaient organisées par Clara Saint (fille du mari de l'amie de Mariette Lydis en Argentine), après les fils Malraux, Noureev, Andy Warhol, elle fut l'amoureuse du fils de Balthus ... avant qu'il n'épouse Loulou de la Falaise. Dans l'ombre de ces équipes il y avait de Bascher qui commença sa carrière comme mousse et on trouve une exposition de ses photos de passage du Cap-Horn qui s'accordent aux descriptions de votre auteur, dans la présentation du livre que j'ai vue sur Wiki.  Avec mes amitiés.   https://www.lejdd.fr/Culture/Livres/lexcentrique-jacques-de-bascher-amour-de-karl-lagerfeld-3354791

      • Lundi 30 Mars à 11:40

        Merci pour ces explications, je comprends mieux vos allusions.

        ... et cet article est intéressant.

    7
    Dimanche 29 Mars à 16:34
    dreamer

    Le lien sur une photo, au moins.   Une vidéo sur le même site du photographe. http://www.philippeheurtault.fr/70's/Jacques%20de%20Bascher/Jacques%20de%20Bascher%20and%20some%20Beautiful%20People/slides/Andy%20Warhol%2047.html

    8
    Ianakis
    Lundi 30 Mars à 22:44

    Kalinichta sas,

    J'ouvre le blog en espérant secrètement que aviez lu mon message. Je suis comblé et triste. Manolis Gleizos est mort mais ce matin j'ai regardé par hasard sur "ciné +" deux films de Cacoyannis et j'ai passé un moment agréable, oui  j'étais heureux.

    Je vous souhaite en ces temps imprécis le meilleur.

    C'est curieux, j'ai l'impression que l'on échange comme les personnages d'un roman de Modiano.

    La Crète de l'est m'a vraiment dérangé. En fait j'ai aimé Kato Zakros, Lato pour la mémoire et Ierapetra où j'ai retrouvé ces grandes tavernes mal éclairées par le néon, chauffées par ces petits poêles à bois où les grecs  s'atablent devant une casserolle de porc au citron, des assiettes de keftedes, des mezzadakia. Les bières Alpha s'alignent sur la nappe de papier, les pichets d'alu se vident, les voix fusent, c'est vrai on parle fort sur les îles, mais on a tellement de choses à dire.

    Manolis Glezos est mort et je suis triste.

    Kalinichta  Dornac.

    Je souhaiterais vous envoyer des photos mais il me faudrait une adresse. Merci à vous. Ianakis

      • Mardi 31 Mars à 00:37

        Bonsoir. Merci pour ce joli message. J'ai entendu à la radio pour Manolis Glezos et j'ai commencé quelque chose mais bon... si j'ai le temps je termine demain.

        bonne nuit. καλή νύχτα

    9
    Ianakis
    Mardi 31 Mars à 21:33

    Bonsoir,

    avec Manolis Gleisos je crains que ce soit tout un pan de l'histoire grecque qui ne disparaîsse.

    Je ne suis qu'un étranger "enas Xenos" mais quand l'avion pour Paros passe sur Macronissos mon coeur se serre un peu. Ou le bateau pour Khytnos.

    Mauvaise journée, alors lire de la poésie to fos

      • Mercredi 1er Avril à 08:41

        L'Histoire ne disparaîtra pas avec sa mort, il y a encore d'autres témoins, comme Mikis Theodorakis et je pense que la transmission de l'esprit de Résistance s'est faite aux générations suivantes.

    10
    Ianakis
    Mardi 31 Mars à 21:34

    Signomi, kali nichta sas.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :