• L'Albatros de Baudelaire chanté en grec (S. Malamas et L. Kalimeri)

    Yannis-Gaitis.JPG

     

    L'Albatros

     

    Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage
    Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
    Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
    Le navire glissant sur les gouffres amers.

     

    À peine les ont-ils déposés sur les planches,
    Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux,
    Laissent piteusement leurs grandes ailes
    blanches comme des avirons traîner à côté d'eux.

     

    Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule!
    Lui, naguère si beau, qu'il est comique et laid!
    L'un agace son bec avec un brûle-gueule,
    L'autre mime, en boitant, l'infirme qui volait!

     

    Le Poète est semblable au prince des nuées
    Qui hante la tempête et se rit de l'archer;
    Exilé sur le sol au milieu des huées,
    Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.

      

    Αλμπατρος

     

    Συχνά για να περάσουνε την ώρα οι ναυτικοί
    άλμπατρος πιάνουνε, πουλιά μεγάλα της θαλάσσης,
     που ακολουθούνε σύντροφοι, το πλοίο, νωχελικοί
    καθώς γλιστράει στου ωκεανού τις αχανείς εκτάσεις.

     

     Και μόλις στο κατάστρωμα του καραβιού βρεθούν
    αυτοί οι ρηγάδες τ' ουρανού, αδέξιοι  ντροπιασμένοι,
    τ' αποσταμένα τους φτερά στα πλάγια παρατούν
     να σέρνονται σαν τα κουπιά που η βάρκα τα πηγαίνει.

     

     Πώς κείτεται έτσι ο φτερωτός ταξιδευτής δειλός!
    Τ' ωραίο πουλί τι κωμικό κι αδέξιο που απομένει!
    Ένας τους με την πίπα του το ράμφος του χτυπά
    κι άλλος, χωλαίνοντας, το πώς  πετούσε παρασταίνει.

     

     Ίδιος με τούτο ο Ποιητής τ' αγέρωχο πουλί
    που ζει στη μπόρα κι αψηφά το βέλος του θανάτου,
    σαν έρθει εξόριστος στη γη και στην οχλοβοή
    μέσ' στα γιγάντια του φτερά χάνει τα βήματά του.

                                                                                  
      in Les Fleurs du mal.   Μετάφραση: ο Αλέξανδρος Μπάρας  (1906-1990)
    Traduction d'Alexandros Baras (1906-1990)
         
    Les interprétations musicales grecques (musique de Nikos Xydakis - Νίκος Ξυδάκης)

    Socratis Malamas :

    Video : wkeanos

     

    Lizeta Kalimeri : 

    Video : anasvra

     

    ... et la musique de Léo Ferré :

       

     

    _01.jpg

     

    Les tableaux de cet article sont de Yannis Gaïtis (1923-1984).

     

    J'ai croisé Charles Baudelaire dans une rue étroite hier soir, alors qu'il pleuvait, il a accepté de me lire son poème  :

     

     Video : poetryincarnations
      Texte dit par Alain Cuny

    Liens / Links:

    Charles Baudelaire (1821-1867)

    Socratis Malamas
    Lizeta Kalimeri
    Léo Ferré

    Yannis Gaïtis

    « Baudelaire: Spleen, chanté en grec (Pyx Lax)Quelques îles dans la peinture grecque contemporaine (3) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    10
    Mardi 2 Novembre 2010 à 18:39
    Dornac

    Oui "ça y va les articles" c'est un pari que je ne suis pas sûre de pouvoir tenir très longtemps, il y aura forcément un tassement progressif, je le sens déjà. Câ vâ s'tâsser tranquillement, surtout après le jeudi 4 novembre. Date à partir de laquelle j'aurai "autre chose à faire".

    9
    Mardi 2 Novembre 2010 à 15:06
    Grèce à l'Ouest

    Encore faut-il aavoir trouvé le sujet et la doc, et avoir fait la mise en page ! Ce n'est pas rien tout ça ! Et, ça y va les articles en ce moment !

    8
    Mardi 2 Novembre 2010 à 08:20
    Dornac

    Merci. J'avoue que c'est facile avec les mots et les images des autres de faire un bon article, je n'y suis pas pour grand chose.

    7
    Mardi 2 Novembre 2010 à 07:53
    Grèce à l'Ouest

    Très bel article, ma chère et avec des tableaux superbes ! Je préfère Malamas. Καλό μήνα !

    6
    Lundi 1er Novembre 2010 à 08:03
    5
    Dimanche 31 Octobre 2010 à 20:00
    lizagrèce

    Ceci étant c'est bien d'avoir des différences ... Mais bien sûr, sur le fond, nous avons des idées et des goûts communs et ça me plaît bien

    4
    Dimanche 31 Octobre 2010 à 15:40
    Dornac

    Si si, à quelques nuances près... J'ai mis Mitarakis parce que j'aimais bien et Lizeta Kalimeri aussi. Mais c'est difficile de justifier des préférences, en plus, les miennes sont souvent variables selon les moments.
    En tout cas j'ai un très bon souvenir de tes décorations intérieures, et j'ai moi aussi une prédilection pour la couleur orange (ma cuisine est de cette couleur).

    3
    Dimanche 31 Octobre 2010 à 14:38
    lizagrèce

    Décidément que ce soit en peinture ou en musique nous n'avons pas les mêmes goûts !

    2
    Samedi 30 Octobre 2010 à 23:52
    Dornac

    Moi je roucoule à celle de Malamas, j'aime tellement sa voix...

    1
    Samedi 30 Octobre 2010 à 23:42
    lizagrèce

    Pour la version grecque je préfère Lizeta Kalimeri

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :