• Les hommes sans tête de Vlassis Caniaris * Βλάσης Κανιάρης

    Les hommes sans tête de Vlassis Caniaris * Βλάσης Κανιάρης

    Vlassis Caniaris : Les urinoires de l'Histoire, 1980, mixed media.

    Sur le mur est écrit : E.A... et la Junte.

    Les juntes...

    Vlassis Caniaris commente cette installation en disant :

    «Φόρος τιμής στους τοίχους της Αθήνας. Οι λερωμένοι τοίχοι είναι η ιστορία μας. Όχι μόνον η πολιτική μας ιστορία. Τον τοίχο τον βλέπω και σαν ένα σύμβολο, όπου ακουμπάμε, στηριζόμαστε, εναποθέτουμε τις ελπίδες μας. Είναι μια στερεή επιφάνεια, που κρατάει το οικοδόμημα, την ιστορία μας όλη».

            «Un hommage aux murs d'Athènes. Les murs sales sont notre histoire. Pas seulement notre histoire. Je vois le mur  comme un symbole, sur lequel nous nous appuyons, sur lequel nous comptons, nous plaçons nos espoirs. Il est une surface solide, qui maintient l'édifice, toute notre histoire».

     C'était d'ailleurs le titre d'une de ses premières expositions à la fin des années 50 (Hommage aux murs d'Athènes).

    Le mur sous un autre angle :

     

    Les hommes sans tête de Vlassis Caniaris * Βλάσης Κανιάρης

     

    L'exposition What's north ? What's south ? où l'on trouve Ότι θέλει ο λαός από πίσω και από μπροστά (Ce que veut le peuple par derrière ou par devant, Whatever the people want from the back and from the front) :

     

     

    Les hommes sans tête de Vlassis Caniaris * Βλάσης Κανιάρης
    Photo du blog A place called space

    Une autre version ici (la traduction du site sous entend qu'il y fustige les choix des Grecs et
    notons qu'en 2003, il s'agissait de la présidence de droite de Constantinos Stephanopoulos) :

    Ce que veut le peuple par derrière et par devant - participation - complicité, 2003
     

    Sur le mur suivant est repris la phrase, il ajoute des mots comme "PASOK" (parti socialiste grec) :

     

    Les hommes sans tête de Vlassis Caniaris * Βλάσης Κανιάρης

     

    De la poésie, de l'humour et de la tendresse pour ses personnages sans tête :

     

    Les hommes sans tête de Vlassis Caniaris * Βλάσης Κανιάρης

    Sans titre, 1984

     

    Les hommes sans tête de Vlassis Caniaris * Βλάσης Κανιάρης

    Murs habillés

     

    Les hommes sans tête de Vlassis Caniaris * Βλάσης Κανιάρης

     

    Les hommes sans tête de Vlassis Caniaris * Βλάσης Κανιάρης

    Sans titre, 2000-2003

     

    L'une de ses installations les plus connues :

     

    Les hommes sans tête de Vlassis Caniaris

    Το Κουτσό, 1974
    La Marelle (Hopscotch), 1974

     

    Les hommes sans tête de Vlassis Caniaris * Βλάσης Κανιάρης

    Stop
    (à la Team gallery de New-York)

     

    Les hommes sans tête de Vlassis Caniaris * Βλάσης Κανιάρης

    à la galerie Kadel-Willborn (Allemagne)

     

    On retrouve à Nuremberg un autre personnage suspendu :

     

    Les hommes sans tête de Vlassis Caniaris * Βλάσης Κανιάρης

     

    Le célèbre παρατηρητής (Observateur), 1980-1985 (qui était entre autres à la biennale de Venise 2013) nous surveille et nous pointe son doigt accusateur :

     

    Les hommes sans tête de Vlassis Caniaris * Βλάσης Κανιάρης

     

    Le même sous différents angles :

     

    Les hommes sans tête de Vlassis Caniaris * Βλάσης Κανιάρης

                                                    

    Les hommes sans tête de Vlassis Caniaris * Βλάσης Κανιάρης

     

     

    Les hommes sans tête de Vlassis Caniaris * Βλάσης Κανιάρης

    Un autre type d'observateur, au musée Benaki d'Athènes

     

    Les hommes sans tête de Vlassis Caniaris * Βλάσης Κανιάρης

     

    Les hommes sans tête de Vlassis Caniaris * Βλάσης Κανιάρης

    Perspective, 1971

     

    Les hommes sans tête de Vlassis Caniaris * Βλάσης Κανιάρης

     Composition, 1974

     

    Les hommes sans tête de Vlassis Caniaris * Βλάσης Κανιάρης

    Les enfants poubelles (Garbage Children, 1974)

     

    Les hommes sans tête de Vlassis Caniaris * Βλάσης Κανιάρης

     

    Les hommes sans tête de Vlassis Caniaris * Βλάσης Κανιάρης

     

    Les hommes sans tête de Vlassis Caniaris * Βλάσης Κανιάρης

     

    Les hommes sans tête de Vlassis Caniaris * Βλάσης Κανιάρης

     

    Les hommes sans tête de Vlassis Caniaris * Βλάσης Κανιάρης

    Alas Hellas

    Porte-t-il le drapeau ? Le supporte-t-il ou est-il mis en joue (Haut les mains) ?

      Toutes ces photos ont été prises sur internet

     

     

    Les hommes sans tête de Vlassis Caniaris * Βλάσης Κανιάρης

     
                                          Vlassis Caniaris (Βλάσης Κανιάρης) est né à Athènes en 1928, il y est mort en 2011. Après avoir fait l'école des Beaux-Arts d'Athènes (1950-1955), il est parti pour Rome où il a vécu durant les années 1960 puis s'est installé à Paris jusqu'en 1971. Il s'est ensuite rendu à Berlin entre 1973 et 1975. De retour à Athènes, il a été nommé à la chaire de peinture de l'école d'architecture de l'Université nationale des Arts où il est resté jusqu'en 1996. Ses expositions 

     

                                                 

     

    Liens / Links

    Biographie en anglais de l'institut des arts contemporains grecs

    Article sur l'artiste en anglais sur le site de la galerie Breeder de Monaco

    Vlassis Caniaris au Team gallery de New-York

    Vlassis Kaniaris au Kadel Willborn de Düsseldorf, Allemagne

    V. Caniaris au Breeder de Monaco.

    V. Kaniaris au centre Georges Pompidou en 1997.

    V. Kaniaris sur ce blog :
    *Les Grecs à la Biennale d'art contemporain de Venise
    *Athènes dans la peinture grecque

    Sur les murs d'Athènes, le street art :
    *Blog Kafeneio (article cité par Philippe Meyer sur France Inter)
     Street Art : la crise inspire les murs d'Athènes
    *Exarcheia, le quartier étudiant d'Athènes (sur ce blog)

     

    « Tom Waits : Hell broke Luce * L'Enfer a brisé LuceImam Baildi au Divan du monde à Paris le jeudi 2 juillet »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    2
    Mardi 30 Juin 2015 à 23:57

    Tu sais, j'aurais pu le prendre très mal et croire que je me faisais traiter d'alcoolo avec ton Montbazillac !

    1
    Gilles Benichou
    Mardi 30 Juin 2015 à 17:48

    Salut, julie.

    Superbe, finalement, je crois que je vais écrire, un truc de potache foldingue, que j'aime bien faire.

    Mademoiselle Dornac de Montbazillac...

    Je suis très en forme.

    bises.

    Zil

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :