• Valias Semertzidis, peintre de la révolte * Βάλιας Σεμερτζίδης

    Valias Semertzidis, peintre de la révolte * Βάλιας Σεμερτζίδης

    Aujourd'hui est un jour noir pour la démocratie espagnole. En hommage aux Catalans qui résistent pour avoir le droit de voter et qui ont pour mot d'ordre la non-violence, voici un (grand) peintre grec de la révolte : Valias Semertzidis.

     

    Valias Semertzidis, peintre de la révolte
    1er Mai 1944

    1η Μαϊου 1944

     

    Valias Semertzidis, peintre de la révolte
    Manifestation sous l'Occupation
    Διαδήλωση Κατοχής

     

    Valias Semertzidis, peintre de la révolte * Βάλιας Σεμερτζίδης

     

    Valias Semertzidis, peintre de la révolte
    Période de la guerre
    Περίοδος Πολέμου

     

    Valias Semertzidis, peintre de la révolte * Βάλιας Σεμερτζίδης

     

    Valias Semertzidis, peintre de la révolte

     

    Valias Semertzidis, peintre de la révolte

     

    Valias Semertzidis, peintre de la révolte * Βάλιας Σεμερτζίδης

     

    Valias Semertzidis, peintre de la révolte * Βάλιας Σεμερτζίδης
    Manifestation
    Διαδήλωση

     

    Valias Semertzidis, peintre de la révolte * Βάλιας Σεμερτζίδης
    (probablement pendant la guerre civile grecque opposant les communistes et les pro-américains)

     

    Valias Semertzidis, peintre de la révolte * Βάλιας Σεμερτζίδης
    Hommes emprisonnés, 1967

     

    Valias Semertzidis, peintre de la révolte * Βάλιας Σεμερτζίδης

     

    Valias Semertzidis, peintre de la révolte * Βάλιας Σεμερτζίδης

     

    Valias Semertzidis (1911- 1983) était peintre et graveur grec d'origine russe (il a vécu à Krasnodar proche de la Mer Noire) par sa mère et grecque par son père. Le peintre a été formé par Kostis Parthenis (en 1932) à l'école de Beaux-Arts d'Athènes où il était entré en 1928. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, il a été résistant (à l'EAM c'est-à-dire au  Front de libération nationale).
    Semertzidis a également peint des paysages et la vie des hommes de la terre et de la mer. Il a ensuite voyagé dans les îles grecques et terminé sa vie à Rhodes (où l'on trouve des fresques qu'il a peintes).

    Valias Semertzidis, peintre de la révolte * Βάλιας Σεμερτζίδης

                                                                                                                    

     

    Liens/ Links

    Valias Semertzidis (wikipedia en grec)

     Valias Semertzidis sur ce blog :
    * Y.Papaïoannou:Cinq Grecs dans l'Hadès
    * Yannis Ritsos : Peuple * Λαός
    * Arleta : La chanson du lac
    * Rien n'est jamais perdu
    * Premier mai en musiques

     

    « Arnissa : le lac de Vegoritida * Λίμνη ΒεγορίτιδαAlkinoos Ioannidis à Paris au Café de la Danse le 15 octobre 2017 »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    12
    O Melissokomos
    Samedi 4 Novembre à 10:50

    Quand j'entre dans votre site fabuleux, je sais que je vais m'y plonger pendant un temps énorme, passant de lien en lien, incapable d'en sortir :

     Ariane où es-tu ???

    Et voilà que j'ai laissé brûler la soupe....

      • Samedi 4 Novembre à 13:20

        Merci beaucoup !

        Vous ne courez pas de grands dangers, il n'y a pas de vrais minotaures ici. Ceci dit, j'ai prévu de refaire une série sur 15 jours d'articles autour du monde d'Hadès (comme je l'avais fait il y a quatre ans), donc préparez-vous... ça va chauffer, ça va piquer, la soupe risque de se caraméliser.

    11
    Lundi 2 Octobre à 19:03

    Il faut que j'ajoute que sur France Inter vers 18h15 tout-à-l'heure, l'ambassadeur espagnol en France a osé dire que la femme aux cheveux blancs couverte de sang était tombée dans l'escalier !!! Il a eu la chance d'avoir Fabienne Sintès en face de lui qui n'a rien dit, ou si peu : "ça vous le savez avec certitude ? (...) Nous allons vérifier cette information", elle aurait dû éclater de rire, au minimum, et lui demander s'il croyait vraiment que les auditeurs allaient croire ce qu'il disait ! Quand le mensonge, de manière aussi éhontée atteint un tel niveau (on ne peut pas faire mieux, je pense), que dire d'une démocratie comme celle qui est censée y avoir en Espagne?

    Le lien vers cet entretien de France Inter à 1'33 : https://www.franceinter.fr/emissions/un-jour-dans-le-monde/un-jour-dans-le-monde-02-octobre-2017 et à 3'41 l'obèse mensonge.

     C'est à nos portes que ça se passe cette fois, ce n'est plus seulement là-bas, à l'est, pas loin de la Turquie... en Gr... ? en Gr... quoi ?  Ah oui, en Grèce...

    La distance n'était pas une excuse quand il s'agissait de la Grèce. Mais, là le voisin de palier est touché et personne ne bouge non plus ?

    Les Français vont bientôt apprendre à respirer sous l'eau, enfin... ils vont apprendre à se persuader qu'on peut respirer sous l'eau. Tout est possible avec la volonté et le contrôle !

     

    10
    Lundi 2 Octobre à 10:23

    L'opposition à mon goût et aussi silencieuse, je parle donc de tous les politiques de nos institutions et souhaite une réaction plus étendue de la part de tous. Commencer à interpeler nos élus est à la portée de tous. Certes insuffisant et pourtant me semble un bon début.

    Je ne souhaite pas polluer votre site par des positions trop personnelles aussi veuillez accepter de ma part la fin de cette discussion.

    Merci.

     

      • Lundi 2 Octobre à 18:56

        Vous ne polluez certainement pas mon blog. Je préfère voir des réactions.

        Quant à moi je remettais simplement en question la fiabilité de nos députés, ce qui n'empêche pas de les interpeller. Il faut savoir qu'on devra sans doute faire le travail nous-mêmes : j'espère qu'un organisme (lequel ? je ne sais pas !) organisera une manifestation de soutien aux Catalans en France.

    9
    Lundi 2 Octobre à 08:46

    Une puissante force jaillit de ces toiles, elles me font penser à un autre peintre qui dans les années 1941- 1942 s'était adonné à ce " style " alors que sa véritable passion était axée sur les prouesses de l'imaginaire des enfants.

    Les images de la lutte catalane sont extrêmement violentes par certains policiers qui perdent leur sang-froid et frappent à la limite de vouloir tuer femmes dont certaines âgées, quant aux hommes ils seront certainement conduits vers des lieux sombres et subiront des sorts qui par le passé ont été condamnés par la justice. 

    Cette Europe qui ne réagit pas s'éloigne de plus en plus de la fraternité des peuples qui la composent et fait le jeu des minorités non démocratiques. Nous devrions saisir chacun de nos députés pour connaître leur point de vue sur ce drame.

      • Lundi 2 Octobre à 08:58

        Les députés... vous parlez de notre chambre macroniste ?  J'ai déjà discuté avec une ancienne maire socialiste reconvertie au macronisme, j'ai peu d'espoir en sa capacité de réaction et de questionnement. Les macronistes sont au Parlement pour leur carrière politique (souvent, ils n'ont pas d'autre métier à part le consulting en tant que personnage politique).

    8
    Dimanche 1er Octobre à 20:23

    Des photos à Barcelone qui rappellent celles qui avaient été prises lors des manifestations grecques !

    Du sang sur les cheveux blancs...

    Un discours de Mariano Rajoy très contradictoire : si les Catalans étaient contre l'indépendance, alors pourquoi interdire ce referendum ?

    C'est le gouvernement espagnol qui est violent, c'est lui qui interdit un vote et, bien sûr, c'est lui qui dit que les indépendantistes sont anti-démocratiques !! Nier l'évidence en espérant quoi ? que les gens soient assez débiles pour les croire ?

    Conclusion : aujourd'hui les fascistes disent qu'ils sont démocrates et avancent leur rouleau compresseur tranquillement.

     

    7
    Celeos
    Dimanche 1er Octobre à 20:10
    Merci Sophie de me faire connaître ce peintre. Bravo aux Catalans qui savent garder la tête froide.
      • Dimanche 1er Octobre à 23:51

        J'aime beaucoup ce peintre, donc il se peut que je publie d'autres articles sur lui.

    6
    lizagrece
    Dimanche 1er Octobre à 18:57

    Merci pour cet hommage à l'artiste et au peuple Ctalan.

      • Lundi 2 Octobre à 08:56

        C'est incroyable que l'Europe et même l'ONU puissent accepter la décision du premier ministre espagnol ! En plus, ils savent que Mariano Rajoy a fait parti de l'Alliance populaire (Alianza popular), parti fondé par le franquiste Manuel Fraga, un ancien ministre de Franco !

        L'Europe se fiche bien du danger fasciste. Le monde de l'argent et des grandes entreprises aussi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :