• Journal d'un invisible avril - Odysseas Elytis (extraits-I)

    Ημερολόγιο ενός αθέατου Απριλίου - Journal d'un invisible avril - Journal of an unseen April

      
     
    Voici deux extraits du Journal d'un invisible avril d'Odysseas Elytis, la date correspond au texte lui-même, qui est une chronique.
    Je traduis ici les propos de David Connolly, le traducteur (extrait de sa postface):
    "le Journal d'un avril invisible contient 49 poèmes sous forme de chronique, commençant le 1er avril et finissant le 7 mai et couvrant toute la période de Pâques grecque (quelques critiques précisent que l'année 1981 fut celle où Pâques tomba comme le précise le Journal le 26 avril).
    [...] Le thème du départ et de l'expérience qu'Elytis appelle ailleurs "l'après-mort" s'est révélé d'une pertinence nouvelle au mois de mai 1996, qui fut le mois de son propre départ et durant lequel la traduction fut faite."
      

    Here are two extracts of Odysseus Εlytis' Journal of an unseen April, the date is the text itself, written day after day.
    Here are the words of the translator, David Connolly(extract from the postscript) :

    "The Journal of an unseen April contains 49 poems in the form of journal entries, beginning on 1 April and ending on 7 may, and covers the whole period of an unspecified Greek Easter (though some critics specify the year as being 1981 when easter fell, as in the Journal, on 26 April).
    [...]
    Its themes of departing and experience of what Elytis elsewhere has called the 'after-death' acquired a new relevance in the month of April 1996, which came in the wake of his own departing and during which the translation was made."
         

     

    JEUDI (SAINT), 23

     

    JOURNEE TREMBLANTE belle comme un cimetière
    avec descentes vives de ciel froid
    Vierge à genoux, abandonnée aux araignées
    Mes jambes de terre    jadis
    (très jeune et d'une beauté insensée voilà
    comment je devais être)
    Par deux et par trois les âmes qui déclinaient
    Emplissaient les vitres de soleil couchant.

     

     Μ.ΠΕΜΠΤΗ, 23

     

    ΜΕΡΑ ΤΡΕΜΑΜΕΝΗ όμορφη σάν νεκροταφείο
    μέ κατεβασιές ψυχρού ουρανού
    Γονατιστή Παναγία κι απαρχνιασμένη
    Τά χωματένια πόδια μου άλλοτε
    (Πολύ νέος ή και ανόητα όμορφος θά πρέπει
          νά ήμουν)
    Οι καί δύο και τρείς ψυχές πού δύανε
    Γέμιζαν τά τζάμια ηλιοβασίλεμα.

                                                                                       

     

    JEUDI (SAINT), 23 (b)

     

    UN VRAI DIEU. Mais lui aussi buvait son poison
    gorgée après gorgée selon qu'on le lui avait prescrit
    jusqu'à l'instant qu'il entendît la grande explosion.
    Volatilisant les montagnes. C'est alors qu'en vérité
    parut derrière l'énorme menton de calice
    Et plus tard les morts dans les vapeurs, à plat ventre.

        

    Μ.ΠΕΜΠΤΗ, 23β 

     

    ΣΟΣΤΟΣ ΘΕΟΣ. Όμως κι αυτός έπινε τό φαρμάκι του
    γουλιά γουλιά καθώς τού είχε ταχθεί
    έως ότου ακούστηκε η μεγάλη έκρηξη.
    Χάθηκαν τά βουνά. Καί τότε αλήθεια φάνηκε
    πίσω από τό πελώριο πηγούνι ο κύλικας
    Κι αργότερα οι νεκροί μές στούς ατμούς, εκτάδην.

    Traduit par Xavier Bordes et Robert Longueville in Axion Esti suivi de L'arbre lucide et la quatorzième beauté, Gallimard, 1996.                                                                       

     

       

    HOLY THURSDAY,23 

     

    TREMULOUS DAY fair like a graveyard
    with cascades of cold sky
    Holy Virgin kneeling and cobwebbed
    My earthen legs once
    (I must have been very young or foolishly
       handsome)
    The two or three sinking souls
    Filled the windows with sunsets.

         
                               

    HOLY THURSDAY, 23b 

     

    TRUE GOD. Yet he too drained his cup
    sip after sip as had been appointed
    until the great explosion was heard.
    The mountains vanished. And then in truth
    behind the enormous chin appeared the kylix
    And later the dead amid the fumes, outstretched.

         
        Publié/ published in November 1998 by
    Epsilon/books-English translation by David Connolly.

     

     

    Liens / Links

      Odysseas Elytis, biographie

     

    Pour tous vos commentaires, informations ou corrections, cliquez "contact", merci.

     

    « N'insistez pas StanislasJournal d'un invisible avril - Odysseas Elytis (extraits-II) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Anna Gavrilaki
    Dimanche 9 Avril 2017 à 15:40
    Merci!
      • Dimanche 9 Avril 2017 à 15:47

        Parakalo. Bonne journée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :