• Yannis Ritsos : Ne pleure pas sur la Grèce *Τη ρωμιοσύνη μην την κλαις

    char-d-apollon.jpg

     

    Τη ρωμιοσύνη μην την κλαις

    εκεί που πάει να σκύψει

    με το σουγιά στο κόκκαλο

    με το λουρί στο σβέρκο

     

    Νάτη πετιέται απο ξαρχής

    κι αντριεύει και θεριεύει

    και καμακώνει το θεριό

    με το καμάκι του ήλιου
     

    Ne pleure pas sur la Grèce,

    - quand on croit qu’elle va fléchir,

    Le couteau contre l’os

    et la corde au cou,

     

    La voici de nouveau qui s’élance,

    impétueuse et sauvage,

    pour harponner la bête

    avec le trident du soleil.
         
    Απο Δεκαοχτώ λιανοτράγουδα
    της μικρής πατρίδας
    , 1973
       Traduction de Dominique Grandmont, dans Le mur dans le miroir et autres poèmes, Gallimard.
                                                                                  

    Autres traductions :

           http://www.stixoi.info/
           Guy Wagner sur le site M. Theodorakis.

     

    Le recueil de Yannis Ritsos auquel appartient ce poème, Dix-huit chansons sur les malheurs de la patrie (1973) fait entre autres allusion aux différentes dictatures que la Grèce a connues, celle de Metaxas pendant la Deuxième Guerre mondiale et celle de la junte (le régime des colonels) de 1967 à 1974.

    Mikis Theodorakis a mis en musique ce poème de Yannis Ritsos, interprété par Mikis Théodorakis dans la video suivante:

    Ce concert en direct date de 1974,
    juste après la chute de la junte en Grèce.

    La chanson est interprétée ici par Maria Dimitriadi :



    Liens/ Links to Yannis Ritsos :

    http://www.universalis.fr

    Painting at the top of the article/Tableau en tête d'article: Odilon Redon, Le char d'Apollon.

     

    Commentaires, critiques et informations bienvenus.

    « Yannis Ritsos : Lettre à la FranceYannis Ritsos : Théâtre antique * Αρχαίο θεάτρο »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Samedi 5 Décembre 2009 à 19:02
    lizagrece
    "ROMIOSINI " je ne trouve pas la tradaction de ce mot dans mon petit dictionnaire à usage courant. Dominique Grandmont traduit par "Grèce " et cela ne  me paraît pas juste. L'autre traduction mentionne "Grécité " (quelle horreur!) A tout prendre je préfère celle de D. Grandmont.Il faudrait trouver mieux ... et avoir les outils adéquats pour. Sinon merci pour le texte et la musique.je reviens d'Athènes où s'est jouée "La Sonate au Clair de Lune" de Ritsos ... C'était magnifique !
    Merci pour ton blog qui est très intéressant
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Dimanche 6 Décembre 2009 à 10:27
    Dornac
    Merci beaucoup Liza.
    On ne peut pas traduire par hellénisme ? Ce mot-là fait peut-être plutôt référence à la Grèce antique. C'est vrai que "grécité" rappelle davantage la Grèce moderne, faite de son histoire byzantine, ottomane, de cette fusion entre Orient et Occident. J'essaie de comprendre la signification de ce mot, mais j'ai l'impression qu'il faut vraiment être totalement immergé dans la société et la culture grecque pour comprendre. Je vais donc sûrement mettre du temps.
    Pour les traductions, c'est sûr que le livre est toujours plus fiable (ce sont des professionnels) et plus élégant que les traductions internet qui sont souvent du mot-à-mot (ce n'est pas mauvais non plus mais il n'y a plus de musique).
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :