• Les Météores : le pas suspendu de l'ermite

    Les Météores : le sacré en suspens

    Les Météores...

    La Grèce centrale, la Thessalie, les monts du Pinde. Une géographie particulière où les hommes ont posé leur imaginaire.
    La conformation si particulière des Météores donne l'impression d'une fabrication artificielle anthropomorphique.

    Les Météores sont donc un lieu naturellement magique, où, afin de se rapprocher de Dieu, les hommes érigèrent des monastères aux sommets des pointes rocheuses. 
    Aux pieds des montagnes, la petite ville de Kastraki et le
    village de Doupiani (où sont attestés les premiers lieux religieux du XIe siècle), ainsi que la ville de Kalambaka, et, un peu plus loin, celle de Trikala.

     

    Les Météores : le sacré en suspens

     

    Μετέωρα Μοναστήρια, les monastères des Météores

     

    Les Météores : le sacré suspendu

    Vue d'ensemble du site (faites un clic droit "ouvrir dans une nouvelle fenêtre"
    sur l'image, vous agrandirez la carte).

     

    Dès le XIe siècle, les moines ermites, souvent installés dans des grottes, pouvaient ainsi s'isoler du monde et se rapprocher du ciel. D'abord, ce furent des ermitages, puis la nécessité de la messe obligea à des constructions religieuses. La situation des édifices se justifiait aussi comme site de défense, à l'abri des invasions.
    Au XVe siècle, à son apogée, 24 monastères couronnaient le site. Beaucoup ont été détruits pendant les guerres, au XVIIe siècle en particulier. Aujourd'hui, seuls six d'entre eux sont en activité.

     

    Les Météores : le pas suspendu de l'ermite
    La grotte de la chapelle saint Georges (Mandilla)

     

    Les Météores : le pas suspendu de l'ermite

     

    Les Météores : le pas suspendu de l'ermite

     Observez sur le côté droit de l'arche les échafaudages : c'est un ermitage (saint Antoine)

     

    Les Météores : le pas suspendu de l'ermite
    Monastère des Ermites de saint Antoine (prison des pécheurs)

     

    Les Météores : le sacré en suspens
    A
    u premier plan : le monastère Varlaam, au fond, le monastère Rossanou

     

    Les Météores : le sacré en suspens

     

    Les Météores : le sacré en suspens

     

    Les Météores : le sacré en suspens

     

    Les Météores : le sacré en suspens
    Aghios Nicolaos Anapaphsas

     

    Le monastère Metamorphosis, le Grand Météore, est le plus important :

     

    Les Météores : le sacré en suspens

     

    Les Météores : le sacré en suspens

    Le Grand Météore ou monastère de la Transfiguration a été fondé au XIVe siècle par Athanase qui avait été chassé du mont Athos. Le monastère s'inspire donc de ceux du mont Athos. Il a toujours été occupé depuis sa fondation.

     

    ►  Les Météores en 1924 (documentaire d'archives) :

     


    Video : Μετεωρίτικοι Αντίλαλοι

     

    Aux pieds des Météores, une promenade sur un sentier boisé où la végétation épouse les apparences magiques du site, avec des arbres tortueux, permet d'entrevoir parfois comme des visages fusionnant à la nature.

     

    Les Météores : le sacré en suspens

     

    Les Météores : le sacré en suspens

     

    Les Météores : le sacré en suspens

     Les pitons sont plantés là fièrement, le regard lointain.

     

    Les Météores : le sacré en suspens

     

    Les Météores : le sacré en suspens

     

    Les Météores : le sacré en suspens

    La roche caractéristique des Météores

     

    Les Météores : le sacré en suspens

     

    Les Météores : le sacré en suspens

     Toutes ces photos sont personnelles

     

    Comment se sont formées ces roches ?

    Voici quelques schémas de l'évolution géologique du terrain (extraits des cartes de Karto Atelier, Suisse) :

     

    Les Météores : le sacré en suspens

    1/ Miocène (environ 25 millions d'années) : la mer recouvre la croute terrestre
    qui a subi des mouvements tectoniques (chaîne du Pinde)

     

    Les Météores : le sacré en suspens

    2/ Les cours d'eau forment des deltas, entraînant des dépôts de sédiments
    (galets, cailloux formant les poudingues) qui se stratifient.

     

    Les Météores : le sacré en suspens

    3/ Pliocène (10 millions d'années) : Les mouvements tectoniques verticaux viennent déplacer
    la disposition de ces sédiments et font émerger des régions hors de la mer.

    4/ Des mouvements horizontaux rapprochent les chaînes de montagne
    consolidant en même temps les couches de sédiments, entraînant des augmentations de température
    et de pression qui ont conduit à la transformation des roches (roches dites "métamorphiques"). 

     

    Les Météores : le sacré en suspens

    5/ L'érosion fait ensuite son travail de sape : les modelés se dessinent.
    Le fleuve Pineios, les eaux de pluie et de ruissellement sont à l'origine de cette érosion.

     

    Les  Météores au cinéma

    ►  En 1981 sort en salle un James Bond de John Glen, For your eyes only (Rien que pour vos yeux) avec Roger Moore (James Bond) et Carole Bouquet (Melina, une anglo-grecque) :
     

    Video : Οι Ρωμιοί του Ινδικού Ωκεανού

     

     Video : bobgoran

     

     En 2012, Spiros Stathopoulos raconte en image l'histoire d'amour entre une nonne et un prêtre dans les Météores, Meteora (sur ce blog).

     

     

    Liens / Links

    Les Météores, patrimoine de l'Unesco

    Les Météores sur ce blog :
    La fête de saint Georges
    Des trains pas comme les autres
    Devinette : comment arrive-t-on là-haut ?
    Météora un film de Spiro Stathoulopoulos
    Kostas Balaphas, photographe

    Les célébrités de Trikala :

    Vassilis Tsitsanis
    Dimitris Mitropanos

     

     

    « Mouvement de soutien à la Grèce : manifestationsTom Waits : Hell broke Luce * L'Enfer a brisé Luce »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    6
    Mercredi 24 Juin 2015 à 22:21

    @Gilles : je suis les informations contradictoires sur les négociations actuelles. Impossible d'avoir des renseignements fiables.

    5
    Mercredi 24 Juin 2015 à 22:20

    @antimoine : vous avez raison, la parisienne a parlé de "village", ce sont des petites villes, je vais corriger. Merci pour vos informations complémentaires.

    4
    antimoine
    Mercredi 24 Juin 2015 à 20:46

    Au pied des rochers, c'est Doupiani et Kastraki ( et Kalabaka qui est devenue hideuse, une sorte de lotissement géant qu'on n'aurait pas terminé de construire, juste bon pour des touristes presssés et peu exigeants).

    Trikala n'est pas un village, c'est même une assez grosse ville plutôt agréable, et même si les guides en parlent peu, elle mérite qu'on s'y arrête.

    Sur la place centrale* de Trikala, là où furent exhibées en juin 1945 les têtes coupées d'Aris Velouchiotis et de Tzavelas, pendues à un lampadaire, il y a aujourd'hui la statue de Stéphanos Saraphis, autre enfant du pays, général en chef de l'ELAS. 

    Ainsi, l'avenue Stéphanos Saraphis se prolonge par l'avenue Vassilis Tsitsanis. 

    Depuis 2013, de l'autre côté du pont, il y a aussi un mémorial aux cinq jeunes Éponites fusillés en avril 1944, avec la reproduction de la dernière lettre de l'un d'eux, Kostas Sirbas,  juste avant son exécution, et qu'il est difficile de lire sans avoir la gorge serrée.

    la voici.

    et ici l'inauguration

    * aujourd'hui place des héros de Polytechnique

     

    Pour revenir aux Météores, les monastères ont été largement pillés par les nazis, et c'est une dette non remboursée. 

    3
    Mercredi 24 Juin 2015 à 12:41

    C'est en effet très impressionnant et la visite de certains monastères nous plonge en plein Moyen-Age.

    2
    Mercredi 24 Juin 2015 à 07:37

    Magnifique ton reportage et merci non seulement pour les photos, mais pour tous les renseignements. J'y retournerai certainement un jour.

    1
    Gilles Benichou
    Mardi 23 Juin 2015 à 17:56

    Très documenté et somptueux. Comme d'ab. Si tu changes de métier, fait encyclopédiste.

    Tu as eu les dernières nouvelles? Ces ordures de l'Europe ont fini par caler ! Tout est loin d'être réglé, mais...

    Bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :